D'autres politiques auraient un compte en Suisse selon un témoin

Jérome Cahuzac le 3 juin 2013 à Paris [Joel Saget / AFP/Archives] Jérome Cahuzac le 3 juin 2013 à Paris [Joel Saget / AFP/Archives]

Pierre Condamin-Gerbier, ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl et Cie et témoin dans l'enquête sur l'affaire Cahuzac, a affirmé jeudi disposer d'une liste "d'une quinzaine" de noms d'ex-ministres ou d'actuels ministres détenteurs d'un compte en Suisse et a estimé que Jérôme Cahuzac n'était qu'un "fusible".

Interrogé par l'AFP avant son audition à l'Assemblée nationale par le député PS Yann Galut, rapporteur du projet de loi de lutte contre la fraude fiscale, M. Condamin-Gerbier a affirmé la même chose que devant les sénateurs mercredi, à savoir qu'il détenait une liste d'une quinzaine de noms de politiques.

Il a aussi déclaré que ses documents, "des éléments de preuve", avaient été remis à "une partie tiers".

Pour M. Condamin-Gerbier, l'ancien ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, n'est qu'"un fusible". "On a fait du citoyen Cahuzac, a-t-il dit, un fusible, on dit que c'est le mensonge d'un homme, mais des Cahuzac il y en a d'autres". "C'est le mensonge d'un système et d'un Etat", a-t-il assuré ensuite à plusieurs journalistes.

Interrogé sur l'éventuelle divulgation des noms de la liste qu'il dit détenir, il a répondu à l'AFP: "J'attends le bon moment pour le faire", notamment lorsque cela "aura le moins de répercussions pour moi et ma famille".

Vous aimerez aussi

Des manifestants tiennent une peinture orthodoxe chrétienne alors qu'ils se rassemblent sous une pluie battante, devant le parlement grec à Athènes, le 25 janvier 2019, lors d'une manifestation contre le changement de nom signé avec la Macédoine voisine.
Diplomatie Le Parlement grec valide l'accord sur le nouveau nom de Macédoine du Nord
Le Sénat le 2 octobre 2017 [CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives]
Mouvement social Le projet de loi «gilets jaunes» passe le cap en express du Parlement
Grande-Bretagne Royaume-Uni : le Parlement votera le 11 décembre sur l'accord de Brexit

Ailleurs sur le web

Derniers articles