Mélenchon opposé à des négociations UE-Etats-Unis

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, le 2 juin 2013 à Perpignan [Raymond Roig / AFP/Archives] Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, le 2 juin 2013 à Perpignan [Raymond Roig / AFP/Archives]

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, a demandé jeudi "que la France s'oppose à l'ouverture de négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis en vue d'un accord de marché commun", jugeant que François Hollande "n'a aucun mandat pour engager notre pays dans cette mauvaise aventure".

Les Européens se réunissent vendredi pour le lancement de négociations commerciales avec les Etats-Unis. La France a menacé d'utiliser son droit de veto pour garantir l'exception culturelle.

"Je demande que la France s'oppose à l'ouverture de négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis en vue d'un accord de marché commun. François Hollande n'a aucun mandat pour engager notre pays dans cette mauvaise aventure. Il n'en a jamais parlé dans sa campagne présidentielle, alors qu'il en savait autant que moi à ce moment-là", écrit Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué.

"Je mets en garde: la défense légitime de l'exception culturelle ne saurait être l'arbre qui cache la forêt des reculs sociaux, écologiques ou sanitaires prévus par ailleurs dans cet accord", poursuit-il, jugeant que "c'est bien l'ensemble du mandat de la Commission européenne qui pose problème" et que "c'est le principe même d'un tel accord qu'il faut faire échouer".

Vendredi, "les ministres de la France ne doivent pas être les passe-plats des Nord-Américains. S'ils acceptent l'ouverture de cette négociation, ils condamnent à mort tout projet d'évolution sociale de l'Europe et toute indépendance de la France", assure l'ex-candidat à la présidentielle.

Vous aimerez aussi

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre canadien Justin Trudeau le 08 juin 2018 à La Malbaie au Quebec  [SAUL LOEB / AFP/Archives]
Commerce Alena : le Canada et les Etats-Unis ont trouvé un accord
La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, donne une conférence de presse à l'ambassade du Canada à Washington, le 31 août 2018 [Eric BARADAT                 / AFP]
libre-échange Aléna: pas d'accord, reprise des négociations la semaine prochaine
libre-échange Aléna : les ultimes négociations à la peine

Ailleurs sur le web

Derniers articles