Xavier Bertrand : le gouvernement "fait tout" pour "abattre" Tapie

Bernard Tapie le 26 mai 2013 au Vélodrome de Marseille [Gerard Julien / AFP/Archives] Bernard Tapie le 26 mai 2013 au Vélodrome de Marseille [Gerard Julien / AFP/Archives]

L'ancien ministre Xavier Bertrand (UMP) déclare samedi dans LeMonde.fr que "l'affaire Tapie, c'est avant tout le gouvernement qui a dans son viseur Bernard Tapie et (qui) fait tout pour l'abattre".

Dans cet entretien, le député de l'Aisne estime aussi que c'est à "Claude Guéant de s'expliquer" dans l'affaire des 10.000 euros mensuels qu'il a perçus quand il était directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy (2002-2004).

Ces sommes étaient puisées dans les "frais d'enquête et de surveillance" des policiers, selon des rapports des Inspections générales de l'administration (IGA) et de la police nationale (IGPN, la "police des polices").

"S'il a touché de l'argent qu'il ne devait pas percevoir, la situation n'est pas normale. Il faudra qu'il régularise la situation et s'en explique", déclare Xavier Bertrand. Un autre député de l'UMP, Benoist Apparu, avait jugé qu'il s'agissait d'une "faute évidente". Valérie Pécresse avait déclaré qu'il faudrait rembourser ses primes si elles étaient illégales.

Xavier Bertrand affirme aussi que "c'est au gouvernement, en tant qu'actionnaire" d'Orange, de "dire et de prendre ses responsabilités en fonction de l'intérêt de l'entreprise" sur la question du maintien ou non à la tête de l'opérateur téléphonique de Stéphane Richard, mis en examen dans l'affaire Tapie. L'Etat contrôle 27% d'Orange et a trois représentants au sein du conseil d'administration, composé de 15 membres.

"D'une manière générale, je déplore que pour toute personnalité connue, la présomption d'innocence n'existe pas car il y a un jugement médiatique avant que la justice intervienne", déclare Xavier Bertrand, qui veut être candidat à la primaire présidentielle de l'UMP en 2016.

Vous aimerez aussi

Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?
Élections régionales Régionales : Estrosi et Bertrand donnés gagnants face au FN

Ailleurs sur le web

Derniers articles