Comptes en Suisse : Peillon n'a "aucune information" sur la liste de politiques

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, le 22 mai 2013 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives] Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, le 22 mai 2013 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives]

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon a déclaré dimanche sur Canal+ n'avoir "aucune information" sur les quinze personnalités politiques françaises accusées d'avoir un compte en Suisse, bien que son frère, qui est journaliste, ait cette liste en sa possession.

Pierre Condamin-Gerbier, ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl et Cie et témoin clé dans l'affaire Cahuzac, assure disposer d'une liste d'une quinzaine de noms de ministres, anciens et actuels, détenteurs de comptes en Suisse.

Le ministre, interrogé sur le fait que son frère, Antoine Peillon, journaliste au quotidien La Croix et spécialiste de l'évasion fiscale, disposait aussi de cette liste, a assuré n'avoir "aucune information" et "surtout pas sur le ministre" qui y figurerait.

Selon son frère, la liste compte des personnalités de gauche comme de droite "ainsi qu'un membre éminent de l'actuel gouvernement".

"Nous avons 50 ans passés, et chacun a sa profession, ses responsabilités", a souligné le ministre. "Nous veillons chacun dans notre travail à ne pas avoir de liens sur toutes ces affaires. Un journaliste doit avoir sa liberté, un ministre ses responsabilités dans ces affaires", a-t-il ajouté.

À suivre aussi

Faits divers Chambéry : un homme tué d’une quarantaine de coups de couteau dans le dos, un mineur interpellé
Santé Six salariés sur 10 dérangés par le bruit au travail selon une étude
Enquête Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi les empreintes digitales peuvent être trompeuses

Ailleurs sur le web

Derniers articles