Les Assises citoyennes du Front de gauche

Christian Picquet, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Clémentine Autain le 5 mai 2013 à Paris [Pierre Andrieu / AFP/Archives] Christian Picquet, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Clémentine Autain le 5 mai 2013 à Paris [Pierre Andrieu / AFP/Archives]

Dans la foulée de la manifestation "contre l'austérité, contre la finance, pour une VIe République" du 5 mai dernier, le Parti communiste et le Front de gauche organisent dimanche à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ses Assises citoyennes "pour changer de cap en France et en Europe".

Des organisations politiques à gauche, syndicales, associatives, des personnalités débattront toute la journée "pour créer les convergences nécessaires à un changement de cap en France et en Europe", annonce le PCF.

"Les Assises s'annoncent un événement de très grande importance, un événement majeur qui va marquer la période", veut croire Pierre Laurent secrétaire national du PCF. "Nous visions au début 1.000 représentants, nous serons beaucoup plus que cela". Pour le chef de file des communistes, "nous sommes maintenant entrés dans une nouvelle période politique et rien n'est plus urgent que de travailler à rassembler les forces qui vont permettre un changement de cap".

Pierre Laurent le 8 avril 2013 à Paris [Bertrand Guay / AFP]
Photo
ci-dessus
Pierre Laurent le 8 avril 2013 à Paris
 

"Il y a des convergences notamment sur le fait que la vision budgétaire de la politique ne peut pas être l'unique réponse à une crise historique", assure de son côté Pascal Durand, secrétaire national d'Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) qui participera aussi aux Assises. Les écologistes, qui comptent deux ministres au gouvernement, avaient refusé de participer à la manifestation du 5 mai lancée à l'initiative de Jean-Luc Mélenchon et du Parti de gauche, vite rejoints par le PCF et le Front de gauche.

L'aile gauche du PS "à l'aise"

"La manière dont cette manifestation a été montée, les thématiques de cette manifestation, le +coup de balai+ (...) ne correspondent pas à la vision de la VIe République" des écologistes, avait expliqué à l'époque Pascal Durand. "La manifestation du 5 mai n'a pas fait bouger les lignes d'un millimètre", dit-il aujourd'hui.

"Tout ce qui est en capacité de faire dialoguer la société civile, les partis politiques de la majorité, les syndicats pour trouver des points d'appui pour sortir de la situation économique" est bon, estime le patron des écologistes selon qui "participer à ces Assises ce n'est pas être déloyal envers la majorité".

Pascal Durand le 18 septembre 2012 à Nantes [Jean-Sebastien Evrard / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Pascal Durand le 18 septembre 2012 à Nantes
 

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, est également attendue. La représentant de l'aile gauche du PS et animatrice du courant Maintenant la gauche participera à une plénière avec Pierre Laurent (PCF/FdG), Jean-Luc Mélenchon (PG/FdG), Clémentine Autain (FASE/FdG), Pascal Durand (EELV) , Geneviève Azam (ATTAC) et Annick Coupé (Solidaire) sur le thème "comment changer de cap".

"Rien de ce qui est à gauche ne nous est étranger et partout où l'unité peut être construite, on y va !", affirme Emmanuel Maurel, co-animateur du courant avec Mme Lienemann. Est-ce alimenter une tension au sein de la majorité ? "Tous les gens qui seront là dimanche ont voté pour François Hollande et participé à sa victoire le 6 mai, donc je me sens très à l'aise parmi eux", déclare M. Maurel.

La matinée sera consacrée à huit tables rondes aux thèmes divers: "Quelles ruptures démocratiques, quelle République?", "comment s'émanciper des marchés financiers?", "retraites: vivre plus longtemps, faut-il travailler plus longtemps?", "quels nouveaux droits pour une véritable égalité?", "emploi, travail, chômage, précarité: quelle ambition de changement ?", "transition écologique- industrie: même combat?", "réchauffement climatique" ou encore "marché transatlantique".

Marie-Noelle Lienemann le 12 septembre 2012 à Nantes [Jacques Demarthon / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Marie-Noelle Lienemann le 12 septembre 2012 à Nantes
 

Sont aussi annoncés Clémentine Autain (FASE), Christine Poupin (NPA), Christian Picquet (GU/FdG), Christophe Delecourt (Syndicaliste CGT), Pierre Khalfa (Copernic), Aurélie Trouvé (ATTAC), Edwy Plenel de Mediapart ou encore une délégation des salariés d'entreprises et de secteurs en lutte sur les questions d'emploi: Virgin, Sanofi, Arcelor, Thalès, Fralib, Air France...

Les Assises se tiennent à partir de 9h30 à la halle Dufriche à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Vous aimerez aussi

Politique Nomination de François de Rugy : les écolos dubitatifs
Politique Les partis de gauche rentrent de vacances avec des questions et l'Europe à l'horizon
EELV vent debout pour faire interdire le glyphosate en France
Écologie EELV vent debout pour faire interdire le glyphosate en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles