Prisons : le FN réclame 40.000 places de plus

La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 4 mai 2013 à Villeneuve-sur-Lot La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 4 mai 2013 à Villeneuve-sur-Lot [Nicolas Tucat / AFP/Archives]

Le Front national a dénoncé mardi la situation "indigne" des prisons et réclamé la création de 40.000 places supplémentaires, alors que des centaines de surveillants ont manifesté contre la surpopulation carcérale.

"Jamais dans les prisons françaises, la situation n’a été aussi grave : les gardiens de prison ne supportent plus leur situation, les détenus vivent dans des conditions particulièrement indignes, l’insécurité est très importante, les pratiques communautaires et religieuses augmentent dramatiquement", a déclaré le FN dans un communiqué.

Des centaines de surveillants de prison ont manifesté mardi matin devant leur établissement pour exprimer leur "ras-le-bol", alors que le nombre des détenus a atteint un nouveau record au 1er juin, avec 67.977 prisonniers.

Il faut, selon le parti de Marine Le Pen, "un vaste plan carcéral qui créera, dans les plus brefs délais, 40.000 nouvelles places de prison. Il s'agit là d'une mesure de bonne administration, d'un impératif humanitaire, mais aussi d'un préalable à toute politique d'application des peines".

"Alors, les détenus vivront de manière plus digne et la discipline pourra être assurée sans faiblesse", affirme le FN qui estime que la ministre de la Justice Christine Taubira "devrait être écartée à perpétuité de toute responsabilité".

À suivre aussi

Migrants Open Arms : la justice italienne ordonne de débarquer les rescapés en Sicile
Justice Salvador : la femme jugée pour meurtre après avoir perdu son bébé a été acquittée
Orly Elle accuse son compagnon de projeter un attentat pour l’empêcher de prendre l’avion, la justice la condamne

Ailleurs sur le web

Derniers articles