Cahuzac : Bruguière assure n'avoir jamais utilisé l'enregistrement

L'ex-juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière, le 21 septembre 2001 à Toulouse [Pascal Pavani / AFP] L'ex-juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière, le 21 septembre 2001 à Toulouse [Pascal Pavani / AFP]

L'ex-juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière a martelé mercredi devant la commission d'enquête parlementaire qu'il n'avait jamais utilisé l'enregistrement sur un compte suisse de Jérôme Cahuzac, contredisant ainsi Michel Gonelle et irritant plusieurs députés.

M. Bruguière, qui était candidat soutenu par l'UMP face au socialiste Jérôme Cahuzac dans le Lot-et-Garonne aux législatives de 2007, s'était vu remettre par Michel Gonelle, le 12 novembre 2006, un enregistrement faisant état d'un compte suisse de M. Cahuzac.

"Je ne l'ai pas écouté, je ne l'ai pas utilisé, je n'en ai pas fait de copie", a assuré M. Bruguière devant la commission d'enquête. L'ancien juge assure même qu'il n'en a parlé à personne, que ce soit Nicolas Sarkozy qu'il rencontrait "toutes les semaines" dans le cadre de ses fonctions, ou même son propre directeur de campagne.

"Je n'ai pas eu le réflexe de le refuser et j'ai probablement eu tort. On ne fait pas une campagne politique en essayant de détruire la réputation de son adversaire", a-t-il dit pour expliquer sa volonté de ne pas utiliser ce document. Pour M. Bruguière, ce document ne constituait pas une "preuve" et il n'avait donc pas de raison de le remettre à la justice.

Quelques semaines après l'avoir obtenu, M. Bruguière affirme donc avoir mis à la poubelle l'enregistrement, sans qu'il se souvienne s'il s'agissait d'une cassette ou d'un CD-rom.

Depuis les révélations de Mediapart sur le compte suisse de Jérôme Cahuzac, Michel Gonelle explique toutefois que Jean-Louis Bruguière est "certainement pour quelque chose" dans la publication du document par le site d'information. Selon lui, M. Bruguière aurait fait circuler ce document.

"Ce n'est pas par mon canal que cette cassette a pu parvenir à Mediapart, directement ou indirectement", a insisté mercredi M. Bruguière.

Ses déclarations, ses oublis, les contradictions manifestes avec le récit de M. Gonelle, ont provoqué l'ire de certains parlementaires. "C'est l'histoire de France racontée aux enfants", a jugé le député PS Thomas Thévenoud, "vous ne vous souvenez de rien".

"Vos réponses sont très latérales", lui a dit la députée MRC Marie-Françoise Bechtel. "Je ne vous permets pas", lui a répondu M. Bruguière. "L'un de vous deux ne dit pas la vérité", a-t-elle aussi affirmé après avoir évoqué l'audition de M. Gonelle.

Jérôme Cahuzac a avoué le 2 avril détenir 600.000 euros sur un compte secret à l'étranger. La commission parlementaire enquête sur l'action du gouvernement depuis la révélation, le 4 décembre par le site d'informations Mediapart, de l'existence de ce compte à l'étranger.

Vous aimerez aussi

Politique Le Parlement adopte le projet de loi agriculture et alimentation
À gauche, Barham Saleh de l'Union patriotique du Kurdistan (photo prise le 13 décembre 2008), à droite Fouad Hussein du Parti démocratique du Kurdistan (photo prise le 11 avril 2016). [ADAM JAN, SAFIN HAMED / AFP/Archives]
vote Irak : deuxième tentative du Parlement pour élire le président
Imran Khan, après son élection à titre de Premier ministre du Pakistan, le 17 août 2018 à Islamabad. Photo fournie par l'Assemblée nationale pakistanaise [Handout / NA/AFP]
élection Pakistan : Imran Khan officiellement intronisé Premier ministre

Ailleurs sur le web

Derniers articles