Le FN ironise sur la campagne anti-immigration de Cameron

Le secrétaire général du Front national (FN) Steeve Briois, le 6 octobre 2011 à Nanterre [Jacques Demarthon / AFP/Archives] Le secrétaire général du Front national (FN) Steeve Briois, le 6 octobre 2011 à Nanterre [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Le Front national s'interroge jeudi sur l'accueil qu'aurait en France une campagne de publicité anti-immigration clandestine telle que celle lancée en Grande-Bretagne par le Premier ministre conservateur David Cameron.

Cette campagne, diffusée à Londres par des camionnettes sur lesquelles on peut lire "Au Royaume-Uni illégalement? Rentrez chez vous ou vous courez le risque de vous faire arrêter", suscite la polémique outre-Manche, où elle divise la coalition au pouvoir.

"Nous nous demandons comment serait perçue cette campagne si elle émanait du Front national, déjà taxé de crypto-fascisme quand il évoque le contrôle et le renvoi chez eux des immigrés clandestins", écrit Steeve Briois, secrétaire général du FN dans un communiqué.

"Le gouvernement socialiste français va-t-il mettre fin aux relations cordiales qu’entretiennent nos deux pays afin de ne pas cautionner cette campagne qu’il jugerait inacceptable sur le territoire français?" s'interroge le conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais.

Notant que "ce genre de campagne est extrêmement courant dans les pays où il reste une classe politique un peu consciente", notamment au Japon, il observe que "de telles mesures ne choquent personne vues d’en France quand elles sont prises dans des pays amis".

"Nous n’oserons pas voir dans ce deux poids deux mesures l’hallucinante hypocrisie de la classe médiatico-politique française, ni le parfait prétexte démagogique pour discréditer la seule formation politique qui a encore comme préoccupation principale l’intérêt du peuple français", conclut Steeve Briois.

Vous aimerez aussi

Mexique : un millier de migrants retenus à la frontière
Immigration Mexique : un millier de migrants retenus à la frontière
États-Unis : des partisans de Trump commencent la construction de son mur
Etats-Unis États-Unis : des partisans de Donald Trump commencent la construction de son mur
Politique Immigration : Marine Le Pen attaque LFI, qu’elle surnomme «la France islamiste»

Ailleurs sur le web

Derniers articles