En images : ces personnalités qui rejoignent le FN

Valérie Laupies, 48 ans, est directrice d'école en ZEP à Tarascon (Bouches-du-Rhône). En 2012, elle a failli ravir la circonscription face à Michel Vauzelle, président de la région PACA. Elle appartient au collectif Racine qui vise à décloisonner l'Education Nationale et le FN.[BORIS HORVAT / AFP]

Plusieurs départs de figures récemment ralliées au Front National ne sauraient masquer le renouvellement des cadres frontistes. Venus de droite, de la gauche souverainiste et parfois de l'extrême-gauche, certains d'entre eux sont appelés à être au premier rang lors des scrutins de 2014.

 

Coup sur coup, le Front National a enregistré les défections de Nadia Portheault (Haute-Garonne), Arnaud Cléré (ex-UMP, Somme) et Anna Rosso-Roig (ex-PCF, Bouches-du-Rhône). Face à ces désistements, la direction du FN minimise ou parle de manipulation tandis que les éléments les plus extrémistes du mouvement sont écartés.

Quoi qu'il en soit l'arrivée de cadres issus d'écuries originellement éloignées du Front National, ne saurait être occultée. Et si ces nouveaux visages suscitent parfois les réticences des grognards du FN, ils pourraient bien jouer un rôle décisif pour le "Front" lors des prochains rendez-vous électoraux.

 

Visionnez le trombinoscope de DirectMatin.fr : 

 

 

 

 

 

Le Front National : une affaire de famille

 

Vous aimerez aussi

Enquête Plus de huit cadres franciliens sur dix envisagent de quitter la région parisienne
Paris Huit cadres sur dix songent à quitter Paris pour la province
Étude 90 % des salariés de la Défense trouvent qu'il fait bon y travailler

Ailleurs sur le web

Derniers articles