Vidéo : l'interview surréaliste d'une candidate corse

Caroline Bartoli, sur le plateau de France 3 Corse, le 6 février 2014.[Capture d'écran YouTube / France 3 Corse]

Inéligible jusqu'en mai 2014, le maire sortant de Propriano, en Corse, ne peut pas se présenter aux municipales de mars prochain. Aussi a-t-il eu l'idée de lancer à sa place sa propre femme dans la bataille. Si ce n'est que celle-ci ne semble pas encore rompue à l'exercice d'élu local.

 

Le maire radical de gauche de la jolie ville de Propriano, Paul-Marie Bartoli, semble prêt à de nombreuses contorsions afin de conserver son siège. Condamné en mai 2013 par le Conseil Constitutionnel à un an d'inéligibilité pour des comptes de campagne invalides (il n'avait pas déclaré 3.700 euros de frais de bouche), il ne peut pas se présenter devant les électeurs aux élections municipales.

Qu'à cela ne tienne, c'est son épouse, Caroline Bartoli, qui briguera le fauteuil de maire de Propriano. Etant entendu qu'elle démissionnera en mai prochain pour permettre la tenue de nouvelle élection qui remettront Paul-Marie en selle. Une décision "transparente et démocratique, avec l'aval de la majorité municipale" assurait, sans rire, le couple dans les colonnes de Corse-Matin.

A ceci près, que Caroline Bartoli ne semble pas particulièrement armée pour mener une bataille électorale. Surtout dans les médias. Comme en témoigne son interview surréaliste jeudi dernier sur le plateau de France 3 Corse.

La candidate semble incapable de se départir des notes rédigées pour elle quand elle ne répond pas du tout aux questions du journaliste. Et quand elle hésite, cafouille ou se ne sait que répondre elle sort un invariable et surprenant "je serai dans la continuité de ce qu'a fait mon mari". Tout un programme.

 

Les dates des élections municipales 2014   

Le journal des municipales : J-41 

Comment être candidat aux élections municipales ?

 

Vous aimerez aussi

Miss France Miss France 2019 : Tout savoir sur Manon Jean-Mistral, Miss Corse
Disparition Edmond Simeoni, père du nationalisme corse, est décédé à l'âge de 84 ans
Le port d'Ajaccio après le passage de vents violents, le 31 octobre  2018 [PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives]
Météo Vigilance rouge : vols annulés, transports et trains interrompus en Haute-Corse

Ailleurs sur le web

Derniers articles