Jean-Claude Gaudin reste le patron à Marseille

Patrick Mennucci et Jean-Claude Gaudin le 8 novembre 2013 à Marseille [Anne-Christine Poujoulat / AFP/Archives]

Il ne veut pas céder sa place. A 74 ans, dont 49 au conseil municipal et 19 passés à la tête de la ville, Jean-Claude Gaudin (UMP) n’en a pas fini avec Marseille.

 

Le maire sortant est le grand gagnant du premier tour, récoltant environ 38,2 % des voix (source CSA). Soit quasiment le double de son rival Patrick Mennucci, qui ne récolterait pas plus de 21 % des suffrages. 

Le représentant du PS, incapable de faire vaciller le ténor de la droite, serait même devancé par le candidat du Front national Stéphane Ravier (autour de 22,7 %), dont le vœu était de pouvoir jouer le rôle d’arbitre dimanche prochain.

 

Un enjeu national

C’est donc une précieuse victoire qu’est en passe d’empocher la droite dans les Bouches-du-Rhône, puisque ce scrutin municipal était de loin le plus national de tous. Le Parti socialiste avait en effet fait de la cité phocéenne le bastion à arracher à l’ennemi. Un rêve qui, ce matin, paraît largement évanoui du côté de Solférino. 

Parmi les autres candidats marseillais, l’invité surprise n’a pas réussi la percée espérée : Pape Diouf, l’ancien patron de l’OM battant pavillon divers gauche, a rassemblé selon les estimations 5,1 % des voix derrière lui.

 

Les trois quarts des Français intéressés par les municipales

Municipales : tous les enjeux du 1er tour

Le selfisoloir débarque pour les municipales

Municipales : les 15 chiffres à avoir en tête

Combien les élections municipales coûtent à l'Etat ? 

 

À suivre aussi

Bouches-du-Rhône Une fusillade à la kalachnikov fait un mort à Marseille
Marseille : un an de mobilisation des gilets jaunes célébré au théâtre
Bouches-du-Rhône Marseille : un an de mobilisation des gilets jaunes célébré au théâtre
Faits divers Marseille : un ado séquestré chez lui par des hommes armés

Ailleurs sur le web

Derniers articles