Qui est Laurent Hénart, le nouveau président du Parti radical ?

Laurent Hénart a été élu ce dimanche président du Parti radical.[Frédérick Florin / AFP/Archives]

Laurent Hénart a été élu dimanche 22 juin président du Parti radical avec 61% des suffrages exprimés contre 39% pour l'ancienne secrétaire d'Etat chargée des Sports, Rama Yade. L'occasion de revenir sur le parcours du maire de Nancy. CV express.

 

 

Origines modestes

Né le 15 octobre 1968 à Laxou, Laurent Hénart ne se cache pas d'avoir des "origines modestes" avec "une mère institutrice."

Son baccalauréat en poche, il poursuit ses études à l'université de droit à Nancy où il obtient un DEA de droit public.

Laurent Hénart intègre, par la suite, Sciences-po Paris d'où il sort diplômé.

 

A l'origine du mouvement des Jeunes Radicaux

En 1989, Laurent Hénart mène sa première campagne en figurant sur la liste aux élections municipales de Nancy.

Il crée en 1991 le mouvement des Jeunes Radicaux, alors qu'il est étudiant à Sciences-Po.

En 1993, Laurent Hénart devient collaborateur du groupe UDF à l'Assemblée nationale.

 

Ancien juriste

En 1995, il devient conseiller municipal de la jeunesse et du monde associatif à Nancy.

Entre 1998 et 2001, Laurent Hénart est juriste d'entreprise au sein de la Société nancéienne Varin-Bernier.

Laurent Hénart poursuit son ascension en devenant en 2001 adjoint au maire de Nancy, chargé de la culture et de la jeunesse.

 

Député précoce

De 2002 à 2012, Laurent Hénart devient député de la 1ère circonscription de Meurthe-et-Moselle. 

Parmi les plus jeunes députés de l'Assemblée nationale, il se fait connaître en tant que membre de la commission des Finances pour son rapport sur le budget de l'enseignement supérieur, sur le mécénat et sur les lois de décentralisation. "Il est dans la profondeur de vue, à la recherche du consensus", dit de lui l'ancien ministre radical Yves Jégo.  

 

Proche de Jean-Louis Borloo

En 2004, Laurent Hénart intègre le pôle "cohésion sociale" de Jean-Louis Borloo, en tant que secrétaire d'Etat à l'insertion professionnelle des jeunes. Ses prises de position son proche de son ministre de tutelle. Laurent Hénart est pour le mariage gay mais contre la PMA et la GPA. Il se présente lui-même comme étant "un réformateur volontaire mais prudent."

Il est désigné en 2006 comme rapporteur du projet de loi pour l'égalité des chances. En 2008, Laurent Hénart est élu Secrétaire général du Parti radical. En 2012, il devient Secrétaire général de l'UDI. Au sujet de la création d'un grand parti du centre, Laurent Hénart y est totalement opposé. Il prône l'autonomie du Parti radical qui serait mieux à même, selon lui, de combattre le Front national. 

 

Election à la mairie de Nancy

Lors des élections municipales en mars dernier, Laurent Hénart est élu maire de Nancy avec 53% des voix. Depuis le retrait de Jean-Louis Borloo de la vie politique en avril 2014, il était le président par intérim du Parti radical. 

 

Ce que disait Laurent Hénart avant son élection : 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles