Hollande se transforme-t-il en Chirac ?

Cheveux plaqués, montures de lunettes : François Hollande ressemble de plus en plus à Jacques Chirac [PIERRE VERDY / KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Cela fait longtemps que les points communs entre Jacques Chirac et François Hollande sont soulignés par les observateurs. Politiques, géographiques, il semblerait qu'ils soient désormais physiques.

 

Les nouvelles montures des lunettes de François Hollande ont récemment suscité un buzz que d'aucuns jugent disproportionné. Mais la modification de cet accessoire a entraîné une conséquence inattendue : l'actuel président de la République ressemble de plus en plus à son prédécesseur.

Cheveux noirs plaqués en arrière, montures de lunettes apparentées, les points communs extérieurs entre les deux hommes deviennent tangibles et se sont révélés criants lundi soir, lors de l'intervention de François Hollande à la troisième conférence sociale qui se tenait au Conseil économique, social et environnemental.

 

chirac-bras-georges_bedrihem.jpg

Jacques Chirac, le 10 février 1979, lors du comité central du RPR (GEORGESBENDRIHEM / AFP). Il est alors âgé de 41 ans.

 

holande_bras_philippe_wojazer.jpg

François Hollande le 30 juin 2014 à l'Elysée à l'occasion de la rencontre France / Nigeria. Le chef de l'Etat est âgé de 59 ans.

 

Cette similitude croissante est-elle la traduction de cette proximité informelle qui unit les deux hommes en dépit de leur appartenance à des mouvances politiques antagonistes ?

Cela fait longtemps en effet que de nombreux points communs entre les deux Présidents, qui ne dissimulent pas une estime réciproque, ont été repérés. Jacques Chirac n'avait-il pas annoncé son intention de voter pour François Hollande lors de l'élection présidentielle de 2012 ?

 

 

L'ENA, la Corrèze et l'Elysée

Les deux énarques partagent en effet un ancrage en Corrèze - natif chez Chirac, d'adoption pour Hollande - dont ils ont fait leur fief électoral et dont ils ont tous deux été députés.

Chefs de l'Etat rapidement mis en difficulté dans les sondages d'opinion peu après leur accession à l'Elysée, leurs mandats ont tous deux été marqués par des rumeurs précoces de dissolution, concrétisée par Jacques Chirac en 1997 et auxquelles  doit y faire face François Hollande aujourd'hui.

 

L'effet foot ?

Tous deux enfin, ont bénéficié d'un effet favorable du football sur leur cote de popularité. Les courbes calamiteuses de Jacques Chirac se sont provisoirement redressées après le mondial victorieux de 1998. Celles de François Hollande semblent frémir à la hausse alors que les Bleus viennent de signer une belle coupe du monde au Brésil.

Les nouvelles similitudes observées entre les deux locataires de l'Elysée s'ajoutent donc à cette longue listes de coincidences et viendront renforcer la conviction de ceux qui considèrent que l'un comme l'autre sont in fine deux représentants finalement proche du vieux fond radical-socialiste français.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles