Ciotti fustige l'immigration clandestine

Eric Ciotti (UMP), le 27 mai 2014 à Paris [Stephane de Sakutin / AFP] Eric Ciotti (UMP), le 27 mai 2014 à Paris [Stephane de Sakutin / AFP]

Le député UMP Eric Ciotti, pour qui la France est devenue "le maillon faible" en UE contre l'immigration clandestine, juge "pas logique" que "nationaux et étrangers" bénéficient des mêmes prestations sociales.

Sur RTL, le président du Conseil général des Alpes-maritimes a accusé : "Il n'y a quasiment pas de reconduites à la frontières. On n'a plus de politique de contrôles des flux migratoires depuis que ce gouvernement est en place".

"La France devient le maillon faible dans les politiques migratoires", juge le député filloniste. "Ce gouvernement a désarmé face à l'immigration clandestine".

"Il faut aujourd'hui limiter les capacités d'attractivité de notre pays, notamment au plan social", a-t-il demandé. "Cela passe peut-être par des réformes constitutionnelles que j'appelle de mes vœux, il n'est pas logique que des étrangers aient les mêmes prestations sociales que les nationaux".

"C'est ce débat qui est ouvert en Grande-Bretagne, il faut aujourd'hui l'ouvrir en France", a-t-il souhaité, estimant qu'il "faut arrêter avec la naïveté, une forme d'angélisme".

À suivre aussi

La longue et sinueuse carrière d'Alain Juppé en politique
Politique Alain Juppé au Conseil constitutionnel : retour sur la carrière politique de l'ex-maire de Bordeaux
Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles