La popularité de Hollande en hausse

François Hollande, en juillet 2014. François Hollande, en juillet 2014. [AFP]

La cote de confiance de François Hollande enregistre ce mois-ci une hausse de deux points, à 23%, tandis que Manuel Valls recule dans les mêmes proportions, 37% des personnes interrogées lui faisant confiance, selon "l'Observatoire politique" de l'institut CSA pour Les Echos et Radio classique publié jeudi.

 

La défiance à l'égard du président de la République régresse de trois points mais atteint encore le niveau extrêmement élevé de 73% des Français qui ne lui font "pas confiance pour affronter les principaux problèmes qui se posent au pays" (4% n'ont pas d'avis).

Elle progresse en revanche de deux points concernant le Premier ministre, auquel 58% des sondés déclarent ne pas faire confiance (5% ne se prononcent pas).

 

Juppé en tête du palmarès des personnalités

Au palmarès des personnalités, le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé reste en tête (50% ont de lui une image positive) malgré un léger fléchissement (-1). Il est suivi de François Bayrou (47%, -3), puis de François Fillon et Ségolène Royal à égalité d'opinions positives (41% chacun), la ministre socialiste recueillant toutefois plus d'avis négatifs (56%) que l'ex-Premier ministre UMP (54%).

Nicolas Sarkozy est à 37% d'opinions positives, Marine Le Pen à 33%.

Les plus fortes progressions (+ 4 points chacun) sont à mettre à l'actif de Christiane Taubira (35%), Bruno Le Maire (29%) et Bernard Cazeneuve (25%).

 

Sondage réalisé par téléphone les 5 et 6 août auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas.

À suivre aussi

Environnement Amazonie : le Grand conseil des amérindiens dénonce l’hypocrisie de la France
Heurts entre policiers et manifestants, le 24 août 2019 à Hong Kong [Lillian SUWANRUMPHA / AFP]
Asie Hong Kong : hormis une «très grosse» concession, pas de solution évidente pour sortir de l'impasse
Politique Emmanuel Macron salue l'action du gouvernement et dit ne pas prévoir de remaniement d'ampleur

Ailleurs sur le web

Derniers articles