Le choix de Moscovici pour l'UE "désarme" Chatel

Luc Chatel, secrétaire général intérimaire de l'UMP, le 14 juillet 2014 à Paris [Thomas Samson / AFP/Archives] Luc Chatel, secrétaire général intérimaire de l'UMP, le 14 juillet 2014 à Paris [Thomas Samson / AFP/Archives]

Luc Chatel, secrétaire général intérimaire de l'UMP, a critiqué le choix de Pierre Moscovici par François Hollande pour représenter la France au sein de la prochaine Commission européenne, assurant que cette décision "le désarme".

"Ce choix me désarme", a soupiré le député sur i>TELE. "La France devait revendiquer le poste de haut représentant des affaires étrangères, nous avions des femmes de talent pour occuper ce poste", a-t-il dit, citant l'ancienne ministre socialiste de la Justice, Elisabeth Guigou, ou la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, ex-ministre de l'Economie sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

"Au lieu de ça, le président de la République préfère recaser le ministre de l'Economie qui a échoué et qu'il a lui-même sanctionné", a ajouté Luc Chatel.

"Comment voulez-vous être crédible au niveau européen dans ce contexte?", a insisté l'ancien ministre.

François Hollande a officiellement proposé à Bruxelles la nomination de son ancien ministre des Finances Pierre Moscovici comme commissaire européen. Le périmètre de ses futures fonctions reste à déterminer, en raison des réserves émises par le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, réticent à l'idée de confier à la France la responsabilité du respect de la rigueur budgétaire dans l'UE.

Vous aimerez aussi

Conso Comment faire des économies sur sa facture d'électricité ?
Économie Bitcoin, Ether, Ripple, Litecoin... les 10 cryptomonnaies à connaître
Football Combien gagne Kylian Mbappé ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles