Croissance nulle: la CGT appelle à "rompre avec l'austérité"

La CGT appelle à "rompre avec l'austérité" et le pacte de responsabilité [Eric Cabanis / AFP/Archives] La CGT appelle à "rompre avec l'austérité" et le pacte de responsabilité [Eric Cabanis / AFP/Archives]

La CGT a appelé jeudi à "rompre avec l'austérité" et le pacte de responsabilité, alors que l'économie française a enregistré un deuxième trimestre consécutif de croissance nulle.

Le pays a vu son produit intérieur brut (PIB) stagner au deuxième trimestre, comme au premier, a annoncé jeudi l'Insee, relevant que la quasi-totalité des moteurs de croissance était en panne.

"Cette dégradation flagrante de la situation atteste, une fois de plus, de la nocivité du +pacte de responsabilité+ (...) et de la politique d'austérité que poursuit le gouvernement pour plaire au patronat, aux marchés financiers et aux libéraux de la Commission européenne", a réagi la CGT dans un communiqué.

La centrale "revendique haut et fort la nécessité de rompre avec ces politiques néfastes".

Elle attribue la "gravité de la situation en France" aux "choix erronés du gouvernement", qui "accommodent la logique patronale de la pression sur l'emploi, les salaires et les conditions de travail au nom de l'amélioration de la compétitivité".

La CGT craint en outre que la consommation, "seul facteur qui contribue positivement à l'activité économique", prenne "un coup à la rentrée".

Pour "éviter la spirale déflationniste" et "dynamiser l'activité économique et l'emploi", la CGT préconise "d'augmenter les salaires, les traitements, les pensions et les minima sociaux" ainsi que "les dépenses pour la recherche, la formation, l'éducation, la santé, les infrastructures".

Le syndicat propose par ailleurs de "conditionner toute aide au respect des critères précis en termes d'emploi, de salaire, d'égalité femmes/hommes".

Vous aimerez aussi

Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le Maire [Damien MEYER / AFP/Archives]
Économie Feu vert du Sénat à la «taxe Gafa» pour imposer les géants du numérique
Cette taxe GAFA devrait rapporter à la France 400 millions d'euros cette année, puis environ 650 millions à l’horizon 2022.
Numérique Tout savoir sur le projet de taxe GAFA, qui arrive au Sénat
Le constructeur Ford va supprimer 7.000 emplois à travers le monde d'ici fin août [GREG BAKER / AFP]
Automobile Ford va supprimer 7.000 emplois dans le monde pour des économies

Ailleurs sur le web

Derniers articles