Critiques de Montebourg: Hollande "contraint de réagir", selon Bayrou

Le président du MoDem François Bayrou, le 10 juillet 2014 à Pau [Gaizka Iroz / AFP] Le président du MoDem François Bayrou, le 10 juillet 2014 à Pau [Gaizka Iroz / AFP]

Le président du MoDem François Bayrou a estimé dimanche que François Hollande était "contraint de réagir" face aux critiques de sa politique économique par les ministres Arnaud Montebourg et Benoît Hamon.

"C'est une situation sans précédent depuis très longtemps qui est une situation de décomposition et de désorganisation interne du gouvernement, qui stupéfie tous ceux qui découvrent la violence de ce choc", a déclaré François Bayrou au Grand Jury (RTL/Figaro/LCI).

"Le ministre de l'Economie du gouvernement qui critique la politique économique du gouvernement, publiquement, sans détour, et le ministre de l'Education nationale qui surenchérit! Eh bien la première chose qu'il faut observer, c'est que le président de la République est contraint de réagir", a estimé le maire de Pau.

"C'est une situation dont on connaît exactement les règles: une opposition à l'intérieur du gouvernement de ministres aussi puissants ne peut se trancher que par une décision, du président de la République qui leur dit: +Messieurs si vous n'êtes pas d'accord avec la politique suivie, vous vous en allez" (…) C'est l'autorité même du président de la République et du chef de gouvernement qui sont en jeu", a encore dit François Bayrou.

Arnaud Montebourg a été sévèrement rappelé à l'ordre dimanche par l'entourage de Manuel Valls, qui a estimé que le ministre avait "franchi une ligne jaune" avec ses propos très critiques contre la ligne économique du gouvernement.

À suivre aussi

Femmes «Grenelle des violences conjugales» : ce que veulent les associations
Le président Emmanuel Macron à son arrivée à Saint-Raphaël (Var) le 15 août 2019 pour les célébrations du 75e anniversaire du débarquement de Provence [ERIC GAILLARD / POOL/AFP]
Politique Les chantiers qui attendent Emmanuel Macron à la rentrée
La ministre de la Justice Nicole Belloubet le 3 juillet 2019 à Paris [ludovic MARIN / AFP/Archives]
Gouvernement Affaire Epstein : Nicole Belloubet recadre Marlène Schiappa et Adrien Taquet

Ailleurs sur le web

Derniers articles