Berlin refuse de commenter la démission du gouvernement français

Angela Merkel et le Premier minstre espagnol Mariano Rajoy le 24 août 2014 à Saint-Jacques de Compostelle [Miguel Riopa / AFP] Angela Merkel et le Premier minstre espagnol Mariano Rajoy le 24 août 2014 à Saint-Jacques de Compostelle [Miguel Riopa / AFP]

Berlin a refusé de commenter lundi la démission du gouvernement français, estimant qu'il s'agissait d'une "affaire intérieure française".

"Vous n'aurez pas de commentaire de ma part sur la démission du gouvernement français. C'est une affaire intérieure française", a déclaré le porte-parole adjoint du gouvernement allemand, Georg Streiter, pressé de questions lors d'une conférence de presse régulière.

"Je pense que la chancelière Angela Merkel, qui donne actuellement une conférence de presse en Espagne, fera la même chose", a dit M. Streiter.

La chancelière est arrivée dimanche pour une visite de deux jours à Saint-Jacques de Compostelle afin notamment de préparer avec son homologue Mariano Rajoy le sommet européen du 30 août à Bruxelles, où seront attribués les principaux postes de la nouvelle Commission européenne.

Questionné sur les critiques formulées par le ministre français de l'Economie Arnaud Montebourg sur la politique économique allemande, M. Streiter a déclaré: "nous nous engageons depuis longtemps au niveau européen pour un renforcement de la croissance et de l'emploi".

"Le gouvernement allemand a depuis longtemps souligné que croissance et assainissement budgétaire ne sont pas des choses qui s'opposent", a-t-il poursuivi.

Le porte-parole du ministre de l'Economie Sigmar Gabriel, qui selon M. Montebourg plaiderait pour une autre ligne que Mme Merkel, s'est aligné sur M. Streiter.

Vous aimerez aussi

La silhouette d'Elvis Presley informe les habitants de Friedberg qu'ils peuvent traverser la chaussée, le 7 décemebre 2018 en Allemagne [Yann Schreiber / AFP]
Insolite Des feux de signalisation à l'effigie d'Elvis Presley en Allemagne
Annegret Kramp-Karrenbauer
Allemagne Qui est Annegret Kramp-Karrenbauer, la successeure d’Angela Merkel à la tête de la CDU ?
Allemagne La fin d'une ère : les rênes du parti conservateur confiées à une fidèle de Merkel

Ailleurs sur le web

Derniers articles