Sénat: Longuet candidat à la présidence du groupe UMP

L'ancien ministre (UMP) Gérard Longuet lors d'un meeting à Rouez-en-Champagne le 27 août 2014 [Jean-François Monier / AFP/Archives] L'ancien ministre (UMP) Gérard Longuet lors d'un meeting à Rouez-en-Champagne le 27 août 2014 [Jean-François Monier / AFP/Archives]

L'ancien ministre Gérard Longuet sera candidat à la présidence du groupe UMP au Sénat à l'issue du renouvellement partiel de la Haute Assemblée le 28 septembre, a-t-il indiqué jeudi à l'AFP.

Elu pour la première fois sénateur de la Meuse en 2001, M. Longuet avait déjà présidé le groupe UMP au Sénat de 2009 à 2011, mais il avait dû y renoncer au profit de Jean-Claude Gaudin quand il était devenu ministre de la Défense du troisième gouvernement Fillon.

"L’UMP peut envisager de constituer l’élément principal d'une nouvelle majorité sénatoriale" à l'issue des prochaines échéances électorales, avait souligné fin juillet M. Longuet dans un courrier à ses collègues sénateurs UMP. "Une telle perspective est réjouissante mais elle nous obligera à un double effort de clarté et de travail au sein du groupe UMP", avait-il ajouté.

"J’ai la certitude qu’ensemble nous pouvons donner à nos compatriotes l’image d’un Groupe politique travailleur, vivant et responsable", avait-il ajouté. "Cette mission, je m'en sens capable".

Ayant été plusieurs fois ministre, M. Longuet a aussi été député, député européen et président du conseil régional de Lorraine. Son siège de sénateur n'est pas renouvelable cette année.

Le sénateur des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi a également annoncé sa candidature à la présidence du groupe UMP.

Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille, n'est pas candidat à sa succession.

À suivre aussi

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi sur la santé d'Agnès Buzyn qui met fin au décrié «numerus clausus» pour les étudiants en médecine.
Politique Le Parlement adopte définitivement le projet de loi santé
Royaume-Uni Des résidus de cocaïne découverts au Parlement britannique
Nicolas Maduro lors d'une commémoration militaire
Venezuela Nicolas Maduro recrute dans sa milice pro-gouvernementale

Ailleurs sur le web

Derniers articles