Larcher (UMP) élu président du Sénat

Gérard Larcher de retour sur le "plateau". Gérard Larcher de retour sur le "plateau".[FRED DUFOUR / AFP POOL / AFP]

Un come-back sur le "plateau". Après sa victoire mardi aux dépends de Jean-Pierre Raffarin, lors de la primaire organisée au sein de l'UMP, Gérard Larcher a été élu ce mercredi soir comme attendu. Son score, 194 voix sur 337.

 

Voici donc le sénateur des Yvelines revenu en terrain connu, lui qui avait déjà dirigé la Haute assemblée entre 2008 et 2011.A 65 ans, l’ancien vétérinaire spécialiste des chevaux n’a pas souhaité reconquérir la tête du Sénat pour profiter des «ors du Palais (du Luxembourg)», a-t-il prévenu, car il en est «indifférent».

Sa motivation première est donc politique : «C’est parce que je suis atterré par ce qu'est devenu le Sénat : avec Jean-Pierre Bel (le président socialiste sortant) et sa majorité, il était un bateau en panne», juge Gérard Larcher. 

 

Une opposition «constructive»

Salué par ses pairs pour sa capacité à savoir écouter, et fin connaisseur des rouages politiques, l’ancien ministre du Travail a promis de réveiller le Sénat pour jouer à plein son rôle de contre-pouvoir face à une Assemblée où la gauche garde une courte majorité.

Son objectif : être une force «d’opposition constructive, qui doit se mettre en capacité de résister si on ne l’écoute pas». Les débats sur la réforme territoriale, prévus avant la fin de l’année, pourraient être l’occasion de le démontrer. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles