Hollande à Angoulême : "Je suis toujours là"

François Hollande en déplacement à Angoulême : le retour au terrain. [JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

"Je suis toujours là", a lancé jeudi matin François Hollande lors d'un déplacement à Angoulême, sa première visite en province depuis celle à l'Ile de Sein, le 25 août lors des commémorations de la Libération.

 

Interrogé lors son arrivée à l'école Ronsard d'Angoulême après un court bain de foule avec des jeunes pour savoir s'il s'agissait d'un retour devant les Français, il a répondu: "oui c'est un retour, si tant est qu'il y avait eu un départ avant. Je suis toujours là".

"C'est toujours passionnant d'entendre les professionnels, en l'occurrence ceux qui traitent les questions scolaires ou les troubles autistiques, ou de voir des jeunes ou d'entendre une partie de la population exprimer ses attentes, ses inquiétudes ou ses espoirs. C'est donc ce que je fais et c'est ce que je ferai de plus en plus", a également déclaré M. Hollande.

 

Retour sur le terrain attendu

Le chef de l'Etat s'est rendu jeudi à Angoulême pour une visite sur le thème de l'autisme.

Ce retour sur le terrain était-il important ? "Oui, même si je l'avais beaucoup fait pendant toute une période. Mais c'est vrai qu'il y avait des aspects de commémoration. Je le fais aussi parfois plus discrètement sans qu'il soit besoin de convoquer toute la presse", a répondu M. Hollande.

"Qu'est-ce que je dis depuis deux ans ? Je veux que la France vive mieux et on doit être exemplaires. Souvent, je parle d'économie, je parle de compétitivité, des réductions de déficits mais il y a une autre exigence: comment peut-on faire pour que les Français aient confiance dans leur avenir et vivent mieux ?", a-t-il ajouté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles