Les adhésions au PS en chute libre

Le PS est confronté à une hémorragie d'adhérents. [AFP]

Selon une information Europe 1, le Parti socialiste enregistrait au 31 juillet dernier une baisse de 60% des recettes de cotisations d'adhérents par rapport aux prévisions.

 

Déjà confronté à l'impopularité du président François Hollande, aux échecs électoraux et aux divisions internes, le Parti socialiste doit également faire face à une chute record des adhésions.

Selon un document que s'est procuré Europe 1, le PS doit faire face à une baisse de 60% des recettes de cotisations par rapport aux prévisions. Ainsi, alors que le budget prévisionnel tablait sur 2.300.000 euros de recettes de cotisations, le parti n'avait finalement touché que 530.360 euros au 31 juillet dernier.

 

Une hémorragie "pas illogique"

Interrogé sur cette hémorragie de militants par l'Express, Christian Borgel, secrétaire national du PS, a souligné qu'il s'agissait d'une "non-information" tout en admettant qu'il ne "croyait pas aux miracles".

 "Ce ne serait pas illogique que nous enregistrions une baisse", a-t-il expliqué, mettant en cause les défaites aux élections européennes et municipales ainsi que les divisions.

Déjà en juin dernier, le Parisien révélait que le PS avait perdu 25.000 adhérents en deux ans, soit 10% de ses effectifs. Le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis avait confirmé ces chiffres tout en minimisant leur portée. "Il y a un turn over au Parti socialiste […] Il y a des gens qui sortent, des gens qui rentrent en fonction des élections", avait-il indiqué à l'époque.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles