Le groupe PS perd sa majorité à l'Assemblée

L'hémicycle de l'Assemblée nationale. (Photo d'illustration)[DAMIEN MEYER / AFP]

Le groupe des députés PS à l'Assemblée nationale a perdu la majorité absolue avec le départ d'un des siens, Jean-Pierre Maggi, vers le groupe RRDP (à majorité radicaux de gauche), un fait a priori sans conséquence directe pour l'adoption des textes principaux.

 

"Jean-Pierre Maggi, député de la 8ème circonscription des Bouches-du-Rhône (Salon-de-Provence) a quitté le groupe socialiste de l'Assemblée nationale et a adhéré au groupe RRDP (Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste)", a annoncé lundi le groupe RRDP.

Le groupe PS, qui comprenait 289 membres (sur 577 députés au total à l'Assemblée nationale), soit tout juste la majorité absolue, perd donc un membre.

Un autre poste est vacant, celui de la circonscription de Pierre Moscovici (Doubs) pour laquelle une élection partielle est prévue dimanche et le 8 février. 

Le groupe RRDP étant cependant le deuxième groupe de la majorité, l'adoption des principaux textes de lois ne devrait pas en être affectée.

"Il sera (...) d'autant plus utile au gouvernement d'obtenir l'accord du groupe RRDP (...), pour l'adoption de tel ou tel texte de loi", fait cependant valoir ce dernier.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles