Sarkozy : le 49-3, "conséquence des mensonges répétés de Hollande"

[BERTRAND LANGLOIS / AFP]

Nicolas Sarkozy a estimé jeudi que la procédure de l'article 49-3, brandie par Manuel Valls pour l'adoption de la loi Macron à l'Assemblée, était "la conséquence des mensonges répétés de François Hollande".

 

"Quand on a expliqué pendant toute une campagne (en 2012, NDLR) qu'on ferait une politique de gauche, qu'il n'y avait pas de crise dans le pays, que tout était dû à un certain Nicolas Sarkozy", "on crée les conditions de la révolte", a accusé sur Europe 1 M. Sarkozy, pour qui l'utilisation du 49-3 pour "la toute petite loi Macron" prouve que l'exécutif "n'a pas la force de convaincre sa majorité".

 

2017

L'ancien président de la République a également annoncé que sa candidature à la présidentielle de 2017 n'était "pas obligatoire". Selon lui, "à la fin 2015", la France comptera encore "beaucoup plus de chômeurs".

Concernant le terrorisme, Nicolas Sarkozy (UMP) a dénoncé le "silence assourdissant" de Christiane Taubira.

 

Pas d'alliance avec le FN

Il a exclu toute alliance de l'UMP avec le Front National. "Une voix pour Madame Le Pen est une voix pour la gauche", a-t-il martelé. "Tout responsable UMP qui concluera un accord avec le Front National sera immédiatement exclu", a-t-il dit.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles