Autoroutes : Macron veut "remettre à plat" les contrats

Emmanuel Macron a évoqué les négociations avec les sociétés d'autoroutes[ALAIN JOCARD / AFP]

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a souhaité lundi "remettre à plat" les contrats entre l'Etat et les sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA), mais manifesté ses doutes quant à la pertinence d'une résiliation, dans un entretien lundi avec l'AFP.

 

A la veille de la remise des conclusions d'un groupe de travail, M. Macron, évoquant les négociations avec les sociétés d'autoroutes, a remarqué que "notre objectif est triple : un, réussir à remettre à plat les contrats (...); deux, réussir à améliorer le financement de nos infrastructures de transport, et nos sociétés concessionnaires d'autoroutes doivent y contribuer davantage; trois, réussir à relancer l'activité économique".

Alors que le président PS de la commission du Développement durable de l'Assemblée nationale, Jean-Paul Chanteguet, partisan d'une résiliation des contrats de concession, a claqué la porte du groupe de travail lundi en disant refuser de cautionner une "parodie de consultation", M. Macron a laissé entendre qu'une telle rupture de contrat n'avait pas sa faveur.

 

Trois objectifs

"Il y a des analyses sur la résiliation qui font ressortir les inconvénients de ce type de scénario, sur un plan financier, économique, et en termes d'attractivité", a-t-il développé.

"Comment demander à des sociétés concessionnaires d'autoroutes dont on aura résilié les contrats de mieux participer au financement des infrastructures et de mieux relancer l'activité ? La volonté du gouvernement, celle du groupe de travail, c'est de poursuivre conjointement ces trois objectifs" précités, a encore dit le ministre.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles