Départementales : le FN revendique la première place

Marine Le Pen le 22 mars au soir, au siège du FN à Nanterre. [KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Au lendemain du premier tour des élections départementales, le FN apparaît en deuxième position dans la plupart des analyses du scrutin. Une place que conteste le parti de Marine Le Pen, qui estime s'être imposé dans les urnes.

 

Dès le début de la soirée électorale, dimanche soir, les leaders du Front National - à commencer par Marine Le Pen - ont contesté la deuxième place qui leur était attribuée dans la plupart des estimations et résultats partiels.

Le Front National dénonce en effet la présentation des résultats, estimant que seule l'agrégation des scores de l'UMP, de l'UDI et du Modem au sein de binômes circonstanciels l'avait empêché de virer en tête dimanche soir.

 

 

Position renforcée

Dans les faits, le FN renforce encore son positionnement à l'issue de ce premier tour des élections départementales. Le mouvement de Marine Le Pen est arrivé en tête dans 43 départements, a d'ores et déjà remporté davantage de cantons que ceux qu'il contrôlait déjà, et dépasse son score des dernières élections européennes.

 

Le politologue Olivier Duhamel soulignait lundi matin cette performance : 

 

 

Présent dans près de 1.100 cantons au second tour des élections départementales, il demeurera cependant sans doute difficile pour le FN de conquérir des présidences de départements à quelques exceptions près.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles