Marine Le Pen "s'opposera" à la candidature de son père en Paca

Marine Le Pen a annoncé qu'elle s'opposera à la candidature de son père aux régionales. [JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP]

La présidente du FN Marine Le Pen a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle "s'opposerait" au sein des instances internes du parti à la candidature de son père Jean-Marie Le Pen aux régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

"Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. Compte-tenu de cette situation, j'ai informé Jean-Marie Le Pen que je m'opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Paca", écrit Mme Le Pen.

"C'est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif", l'instance suprême du parti, "afin d'envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front national", annonce aussi l'eurodéputée.

 

"Un coup très dur"

"Son statut de président d'honneur ne l'autorise pas à prendre le Front national en otage, de provocations aussi grossières dont l'objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs", dénonce aussi Marine Le Pen.

Son bras droit Florian Philippot avait déjà évoqué une "rupture politique totale et définitive" avec M. Le Pen, Louis Aliot, autre vice-président, des désaccords "désormais irréconciliables".

M. Le Pen, qui souhaitait mener la liste du FN aux régionales de décembre en Paca, a répété jeudi les propos sur les chambres à gaz, "détail" de l'histoire de la Seconde guerre mondiale, pour lesquels il a déjà été condamné, et accordé un entretien à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol dans lequel il défend notamment Pétain.

 

©iTélé

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles