Valls présente son plan pour l'investissement

Manuel Valls présente son plan pour l'investissement.[AFP]

Manuel Valls a annoncé mercredi un geste fiscal de 2,5 milliards d'euros sur cinq ans pour les entreprises qui investissent dans des équipements industriels, en leur permettant de "suramortir" leurs achats.

 

Cet "avantage fiscal exceptionnel" s'appliquera à tous les investissements industriels réalisés à partir du 15 avril et pendant les douze mois suivants, a indiqué M. Valls, parlant d'un "effort sans précédent".

Il permettra aux entreprises de déduire sur une durée moyenne de cinq ans 140% du montant de ces investissements de leur bénéfice imposable, et ainsi de réduire pendant plusieurs années leur impôt sur les sociétés.

 

Les réformes sur la marché du travail vont se poursuivre

"Les réformes concernant le marché du travail et la politique de l'emploi vont se poursuivre, car le chômage et la précarité sapent notre cohésion et la confiance des Français", a déclaré M. Valls.

 

"Le compte n'y est pas"

Le Premier ministre Manuel Valls a rappelé à l'ordre mercredi le patronat sur les contreparties aux 40 milliards d'euros alloués au titre du pacte de responsabilité, estimant que le "compte n'y est pas" et que "l'effort est insuffisant".

"L’Etat a pris ses responsabilités et tenu son engagement en créant le CICE et le Pacte. Aux partenaires économiques de prendre les leurs", "je le dis une nouvelle fois: sur ce terrain le compte n’y est pas, l’effort est insuffisant dans trop de branches professionnelles", a-t-il dit dans un discours sur l'investissement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles