PS : les motions en course pour le Congrès de Poitiers

Quatre motions devaient être ratifiées samedi après-midi par le Parti Socialiste en vue du Congrès de Poitiers[AFP / ARCHIVES]

Samedi après-midi, le Parti Socialiste doit entériner les différentes motions en vue du congrès du parti en mai prochain. Petit tour des forces en présence.

 

Le 21 mai prochain, en vue du Congrès de Poitiers qui se tiendra du 5 au 7 juin, les 131.000 militants socialistes seront amenés à voter pour la motion, ligne directrice du parti pour le futur, qu’ils souhaiteront voir gagner. Pour le premier tour, ils aurontle choix entre quatre programmes différents.

 

- "Renouveau socialiste"

La motion du premier secrétaire du Parti Jean-Christophe Cambadélis, soutenue par le gouvernement, prône "le renouveau des socialistes par la réussite gouvernementale".  Elle a reçu par ailleurs le soutien de Martine Aubry, vendredi soir, qui a annoncé que plusieurs "points d’accord" avaient été trouvés, notamment sur la "sécurité sociale professionnelle"  ou encore la réforme fiscale.

La motion a également été rejointe par l’aile droite de la gauche, symbolisée par Gérard Collomb, maire de Lyon, et son mouvement "les Réformateurs" qui avait reproché dans un premier temps au texte d'être "contraire, sur certains points, à la politique du gouvernement". Des ajustements étaient attendus.

 

- "A gauche pour gagner"

Il s’agit de la motion suivie par les frondeurs et l’aile gauche du parti. Menée par Christian Paul, elle souhaite des "inflexions fortes pour essayer de sauver le quinquennat", prônant des mesures à court terme pour "les plus défavorisés, sur le logement, l'équilibre territorial".

Le leader, un proche de Martine Aubry, a par ailleurs estimé que la maire de Lille avait fait le choix d’être "efficace comme elle pensait pouvoir l'être".

 

- " La Fabrique"

Cette motion des "non-alignés" refusent de faire un choix dans le conflit qui oppose les frondeurs et la mouvance proche du gouvernement. Elle est avant tout contre l’affrontement entre les "blocs". Le texte est soutenu par "Cohérence soscialiste", dont fait partie Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes et tête de file de la motion, l’ancienne ministre Dominique Bertinotti ou encore les élus d’"Inventons demain".

Dans une tribune publiée dans Le Monde, Karine Berger définissait son mouvement comme une "gauche de transformation". "Nous sommes la seule motion qui veut un rassemblement des militants (...) qui veulent que ce congrès soit leur congrès et pas celui des responsables du parti" a-t-elle par ailleurs affirmé samedi.

 

- "Osons un nouveau pacte républicain et citoyen"

Cette motion est menée par la secrétaire nationale Florence Auger.

 

Vous aimerez aussi

portrait Tout savoir sur Olivier Faure, le futur premier secrétaire du PS
Bientôt sans local, sans chef, et toujours sans ligne politique claire, le PS entend tout remettre à plat.
Politique Le Parti socialiste veut se réinventer
Politique Le Conseil national du PS désigne une nouvelle direction collégiale de 28 membres

Ailleurs sur le web

Derniers articles