M.P. de la Gontrie : "faciliter la vie dans les transports"

Marie-Pierre de la Gontrie veut notamment transformer les gares en un lieu accueillant et propre. Marie-Pierre de la Gontrie veut notamment transformer les gares en un lieu accueillant et propre. [DR]

Il reste un mois avant la primaire socialiste qui va désigner la tête de liste du parti pour les régionales de décembre. Une campagne lors de laquelle les transports devraient occuper une place centrale. Sur ce point, la candidate Marie-Pierre de la Gontrie, première vice-présidente PS du conseil régional, propose notamment d’optimiser le service, pour le rendre plus attrayant.

 

Comment améliorer la qualité des transports franciliens ?
 
 
Nous sommes déjà en train de réaliser le réseau de transports du futur en Ile-de-France. Je veux travailler avec les usagers et leur proposer de rendre les temps de trajets plus agréables, pour que les Franciliens ne se sentent plus "transportés" mais "emmenés". Cela passe par transformer les gares en un lieu accueillant et propre, avec du wifi, des espaces de coworking, une épicerie, une consigne pour récupérer ses achats, des lieux pour changer son bébé, etc... Je pense aussi à des parkings gratuits près des gares pour inciter à laisser sa voiture et se diriger vers le train, le bus, le covoiturage ou l’autopartage. Et pourquoi pas des résidences d artistes dans les gares pour que ces lieux deviennent aussi lieux d'expression artistique.
 
 
Que proposez-vous pour renforcer la sécurité dans les trains ?
 
Je suis pour la présence d’un agent par rame, pour avoir au moins une voiture sécurisée et rassurer les voyageurs. Mais la sécurité doit aussi s’étendre aux bus. On peut envisager des arrêts entre les stations à certaines heures, à la demande des passagers, pour leur éviter de se déplacer seuls le soir.
 
 
Valérie Pécresse (UMP) propose quant à elle des caméras de vidéosurveillance dans la première voiture de chaque train...
 
La vidéosurveillance peut être utile après coup, mais ne participe pas directement au sentiment de sécurité. Une personne seule dans une rame de RER le soir, par exemple, sera plus rassurée par une présence humaine .
 
 
Aux heures de pointe, certains trains et bus sont bondés. Comment y remédier ?
 
Je propose que la région encourage les entreprises à proposer des horaires légèrement décalés, ce qui éviterait que tous leurs salariés prennent les transports en même temps. De meilleures conditions de déplacement ,c'est aussi moins de stress quand on arrive au travail .Il faut aussi développer des plateformes de covoiturage dans toutes les communes et ouvrir des voies réservées aux covoitureurs sur les autoroutes.
 
 
Le passe Navigo peut-il être élargi au-delà des transports collectifs ?
 
Le passe Navigo à tarif unique pour tous à 70 euros verra le jour le 1er septembre et c est un changement et un progrès considérable y compris en terme de tarif. Nous devons aussi avancer vers le titre de transport universel quelque soit le mode de déplacement. C’est une évidence pour l’usager. Le passe Navigo est déjà compatible avec Vélib’ et nous travaillons actuellement avec Autolib’.
 
 
La primaire PS est dans un mois. Comment l'abordez-vous ?
 
Très sereinement. C'est un mode de désignation habituel chez les socialistes. C'est dans l'ADN du parti socialiste  et cela doit permettre des débats de qualité avec les militants . 
 
 
La plupart des candidats aux régionales ont été investis par leur parti. Très tôt par rapport au PS...
 
Je ne pense pas que les électeurs soient déjà tournés vers les élections régionales. Et nous aurons le temps des le 29 mai de finaliser notre projet  avant l'été.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles