Ciotti : le gouvernement "s'abrite en permanence derrière" le racisme

"Ce qu'a dit Cambadélis est indigne. C'est le degré zéro de la politique" s'est insurgé Eric Ciotti. [JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP]

Le député UMP Eric Ciotti a affirmé mercredi que les vives critiques de Nicolas Sarkozy contre Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem ne visaient en rien "leur personne", mais "leur politique", déplorant que la gauche "s'abrite en permanence derrière" des accusations de racisme.

 

"Ce qu'a dit Cambadélis est indigne (il a évoqué une "connotation xénophobe" à l'égard de la garde des Sceaux et de la ministre de l'Education, ndlr). C'est le degré zéro de la politique (...) Si on doit désormais juger les ministres en fonction de leurs origines, de leur sexe, de leur couleur de peau, c'est un débat, je le dis, qui touche à la médiocrité la plus absolue", a-t-il déclaré lors de l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP. 

 

Un mur d'hypocrisie érigé par Manuel Valls

Il a dénoncé le fait que, selon lui, Mme Taubira "s'abrite en permanence derrière cette considération d'actes racistes à son égard". "Moi, je condamne la politique de Mme Taubira, mais j'ai du respect pour Mme Taubira en tant que personne (...) Il faut arrêter avec ces faux-semblants", a estimé le secrétaire général adjoint de l'UMP.

"Le gouvernement, Manuel Valls, sont en train d'essayer d'ériger un mur d'hypocrisie pour éviter toute critique contre (leur) politique. Ce qu'a dit Nicolas Sarkozy, il a eu raison de le dire, c'est pointer l'action de deux ministres, dont les politiques sont catastrophiques pour notre pays. Ce sont des sujets majeurs", a-t-il ajouté.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles