Régionales : Pécresse lance une charte d'éthique

Valérie Pécresse veut "rétablir le lien de confiance entre les Franciliens et les politiques". Valérie Pécresse veut "rétablir le lien de confiance entre les Franciliens et les politiques". [THIERRY ZOCCOLAN / AFP]

Elle veut faire de la région une "maison de verre". La candidate UMP aux régionales, prévues en décembre, Valérie Pécresse, présente ce mardi une charte de l’éthique et de la transparence, composée de douze engagements pour le conseil régional.

 

La députée des Yvelines souhaite notamment la création d’une commission de déontologie afin de "rétablir le lien de confiance entre les Franciliens et les politiques". Elle dénonce ainsi une certaine opacité dans l’attribution de logements aux élus ou dans l’utilisation des véhicules de fonction.

"La région doit également être modeste pour faire un meilleur usage de l’argent public", souligne Valérie Pécresse, qui propose de déménager l’actuel siège du conseil régional, dans le 7e, en dehors de Paris. Une opération qui permettrait de gagner 26 millions d’euros de loyer par an ainsi qu’une partie des 200 millions d’euros du patrimoine immobilier de la région.

L’UMP espère que cette charte sera signée par tous les candidats aux régionales en Ile-de-France, comme Claude Bartolone (PS), Emmanuelle Cosse (EELV) ou encore Chantal Jouanno (UDI).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles