Réforme du collège : la polémique ne faiblit pas

La publication au Journal officiel du décret sur la réforme du collège a jeté de l’huile sur le feu.

Le timing n’est pas du goût de tout le monde. La publication ce mercredi matin au Journal officiel du décret sur la réforme du collège, au lendemain de la journée de contestation organisée par plusieurs syndicats d’enseignants, a jeté de l’huile sur le feu.

 

Car les opposants au texte porté par Najat Vallaud-Belkacem n’ont pas apprécié cette nouvelle étape franchie, alors même que la polémique est loin d’être éteinte. Le tempo appliqué par le gouvernement a été qualifié de «provocation» et de «profond mépris» par le Snes-FSU, quand le SNALC a, de son côté, évoqué un «passage en force» doublé d’un «déni de dialogue social».

Une intersyndicale devrait d’ailleurs se réunir ce jeudi matin pour faire le point sur la situation, et appeler, peut-être, à une nouvelle grève. L’opposition est, elle aussi, montée au créneau, à commencer par François Bayrou, le président du Modem, qui a appelé à une manifestation nationale contre le projet de la ministre.

Dans le même temps, à l’UMP, François Fillon pointait l’«improvisation» du gouvernement, quand Christian Jacob demandait directement l’abrogation du décret.

 

Manuel Valls en première ligne

Mais face à cette levée de boucliers, l’exécutif tient bon au côté de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. «Il faut aller vite (car) il faut former les enseignants pour préparer la rentrée 2016», a ainsi affirmé le Premier ministre, Manuel Valls, en réponse aux critiques.

Plusieurs représentants du Parti socialiste ont salué la «détermination» du gouvernement à avancer, alors que la ministre a une nouvelle fois promis que les inquiétudes des professeurs seraient prises en compte.

 

Vous aimerez aussi

Education Rentrée scolaire : du neuf au programme
Réforme du collège Réforme du collège : ce qui coince
Terrorisme Une rentrée sous tensions

Ailleurs sur le web

Derniers articles