La fin des candidats de plus de 70 ans aux législatives ?

A l'Assemblée nationale, l'âge moyen d'un député est d'un peu plus de 59 ans. [AFP / ARCHIVES]

Un rapport rendu lundi au ministère de la Jeunesse propose de plafonner à 70 ans l’âge d’un candidat à une élection. Une proposition qui fait débat auprès des politiques.

 

"Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes", tel est l'intitulé du rapport remis au ministre de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner. Parmi toutes les propositions, une a focalisé l’attention des politiques : celle de limiter à 70 ans l’âge d’un candidat à une élection législative.

La proposition fait débat et agite les politiques de droite comme de gauche. Jérôme Guedj, frondeur PS de 43 ans, tweete ainsi : "Âgisme : attitude de discrimination ou de ségrégation à l’encontre des personnes âgées".

 

 

54 députés et 66 sénateurs ne pourraient plus se présenter

Bernard Debré, député Les Républicains, dénonce de son côté sur Europe 1 "un déni de démocratie". Selon lui, "ce sont aux électeurs de choisir !". "Ça voudrait dire que Charles de Gaulle n’aurait pas pu se présenter, que Churchill aurait été mis sur la touche", a argumenté l’élu de 70 ans.

Le député PS de 66 ans Jean Glavany a quant à lui déclaré sur RMC que la limite d’âge n’était "pas une mauvaise idée".

L’âge moyen d’un député est aujourd’hui de 59 ans et 10 mois, celui d’un sénateur est de 61 ans. Si la mesure devait s’appliquer aujourd’hui, 54 députés ne pourraient plus se présenter à un nouveau scrutin ainsi que 66 sénateurs.  

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles