La France rejette la demande d’asile de Julian Assange

La demande d'asile de Julian Assange a été refusée. [AFP / ARCHIVES]

Julian Assange, le fondateur du site web lanceur d'alerte Wikileaks, a appelé ce vendredi 3 juillet François Hollande à l’accueillir en France. Dans un communiqué publié par l’Elysée, la France a rejeté cette demande.

 

"Un examen approfondi fait apparaître que compte-tenu des éléments juridiques et de la situation matérielle de M. Assange, la France ne peut pas donner suite à sa demande. La situation de M. Assange ne présente pas de danger immédiat. Il fait en oûtre l'objet d'un mandat européen", explique l'Elysée. 

Dans une lettre ouverte adressée à François Hollande et publiée ce vendredi par le journal Le Monde, Julian Assange demandait à la France de lui “offrir la protection nécessaire contre, et exclusivement contre, les persécutions politiques dont [il fait] aujourd’hui l’objet”.

“En tant que membre de l’Union européenne, en tant que pays engagé par toute son histoire dans la lutte pour les valeurs que j’ai faites miennes, en tant que cinquième puissance mondiale, en tant que pays qui a marqué ma vie et qui m’a acueilli en partie, la France peut, si elle le souhaite, agir”, écrit Julian Assange dans sa lettre.

 

Réfugié à Londres

L’Equateur lui ayant accordé l’asile, Assange est réfugié depuis trois ans dans les locaux de l’ambassade équatorienne à Londres. Accusé d’agressions sexuelles en Suède, il est visé par un mandat d’arrêt européen pour ne pas avoir répondu aux convocations de la justice suédoise.

Julian Assange, “journaliste poursuivi et menacé de mort par les autorités Etats-unisiennes du fait de [ses] activités professionnelles”, comme il se décrit dans sa lettre, est poursuivi par la justice américaine pour “espionnage, vol ou compromission de propriété du gouvernement états-unien, violation de la loi sur la fraude informatique, et conspiration générale, riquant pour cela l’emprisonnement à vie ou pire”.

Il avait publié en 2010 une vidéo montrant le massacre de plusieurs civils par des soldats américains en Irak.

 

Pétition

Jeudi, une pétition demandant que la France accueille Julian Assange et Edward Snowden, a été signée par une trentaine de personnalités dont Jacques Audiard, Edgar Morin ou encore Vincent Cassel.

Le 25 juin dernier, Manuel Valls avait déjà refusé un éventuel asile politique de Julian Assange, estimant que “la question ne se posait pas”, deux jours après les révélations concernant la NSA et l’espionnage des trois derniers présidents.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles