"Mouvement du 14 juillet", qui sont-ils ?

Le mouvement déclare sur son site vouloir procéder à un renouvellement de tous les personnages politiques, qui ne s’intéressent désormais plus aux intérêts des français mais à d’autre intérêts. [THOMAS SAMSON / AFP]

Plus de 300 personnes d'un groupuscule baptisé "Mouvement du 14 juillet" se sont réunis ce 14 juillet en fin de matinée place de la Concorde en espérant rallier à leur cause l’armée, pour tenter d'instaurer une "révolution". Qui sont-ils ?

 

C’est grâce à un appel lancé sur leur site que le "Mouvement du 14 juillet" a réussi à réunir quelques 300 personnes place de la Concorde hier, avant de se diriger vers la gare du Nord, la Place de la République et Beaubourg. Plusieurs centaines d'entre eux ont été interpellées par la police, pour un simple contrôle d’identité.

L’objectif de cette "insurrection", comme ils l’appelaient, était un coup d’état. D'après eux, Ve République ne remplit plus ses promesses de défense du Peuple et doit être renouvelée. Le groupe, qui se réclame humaniste et pacifiste, se dit composé de citoyens volontaires qui veulent remettre sur pieds leur pays.

 

Un site d'idées complotistes

La porte parole du mouvement, Myriam Vouteurs, avait déclaré le 9 juillet dernier au magazine Les Inrockutibles "On se rassemblera place de la Concorde où se terminent les défilés ce jour-là. (...) Les forces militaires auront un choix à faire, et on espère bien qu'elles vont nous rejoindre. Ensuite, on prendra le contrôle des bâtiments stratégiques : Élysée, Matignon, palais du Luxembourg et Assemblée nationale".

Le mouvement déclare sur son site vouloir procéder à un renouvellement de tous les personnages politiques, qui ne s’intéressent désormais plus aux intérêts des français mais à d’autre intérêts. Ils mettent en cause les Etats-Unis qui essayent, toujours selon leur site, vouloir effacer la France derrière eux, afin de servir leurs propres intérêts économiques. 

 

Une stratégie bien huilée

Le modèle de la République est lui aussi nettement remis en cause puisque c’est lui qui amène les politiciens au pouvoir. Le groupe déplore la mise en danger de la nation française dans des programmes qui permettent l’hégémonie des Etats-Unis, une fausse dette française qui permettrait de contrôler le peuple, ou encore des interventions inutiles dans les affaires des autres pays.

Pour appuyer leur action durant le défilé, le mouvement fait appel à l’article 35 de la Constitution française : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs". Pour mener à bien leur projet, le "Mouvement du 14 juillet" est soutenu par un Conseil National de Transition qui devrait jouer le rôle de gouvernement provisoire une fois les politiciens boutés hors de leurs places.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles