94% des adhérents du FN ne veulent plus de président d'honneur

Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du Front national. [AFP]

94% des adhérents du Front national ont approuvé les nouveaux statuts de leur parti, qui suppriment la présidence d'honneur, lors d'un vote postal clos le 10 juillet et rendu public mercredi par le FN, au lendemain de la confirmation par la justice de son invalidité.
 

"Jean-Marie Le Pen perd aujourd'hui devant ce choix incontestable fait par le peuple du Front national toute légitimité politique à rester président d'honneur. S'acharner à se maintenir, via des artifices juridiques, face à une réalité aussi implacable, n'est ni respectable ni raisonnable; c'est l'essence et l'honneur d'un démocrate que de s'incliner, quel que soit son statut, devant la volonté populaire", affirme le FN dans un communiqué.

Le fondateur du FN, qui avait appelé à l'abstention, a dénoncé sur son blog une "publication hors la loi et une opération de communication politicienne au pire sens du terme".

"A l'issue du processus d'Assemblée générale extraordinaire convoquée par Marine Le Pen, les adhérents du Front National se sont exprimés à une écrasante majorité (94,08%) en faveur des modifications statutaires proposées, elles-mêmes approuvées à la quasi-unanimité par le Bureau politique et qui comprennent, notamment, la suppression de la présidence d'honneur du mouvement", ajoute-t-on de même source.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles