Corse : Royal lance un appel à la mobilisation contre les déchets

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal[Francois Guillot / AFP/Archives]

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a lancé samedi à Bonifacio (Corse-du-Sud) un appel à la mobilisation pour tenter de régler le difficile problème des déchets dans l'île.

 

"On peut réduire, ici comme ailleurs, de moitié, la quantité des déchets à la source car c'est l'affaire de tous", a déclaré Mme Royal à l'issue d'une réunion de travail à la mairie de cette station balnéaire de l'extrême-Sud de la Corse. Elle a notamment mentionné, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique par la croissance verte, les entreprises et les grandes surfaces, mais aussi les particuliers et l'école dans sa mission d'éducation.

La question des déchets étant, comme l'a souligné Mme Royal, "particulièrement critique en Corse", notamment en raison des faibles résultats en matière de traitement mécanique et de tri sélectif et de la surpopulation en période estivale, elle a annoncé que des dérogations à la loi littoral pourraient être apportées d'ici la fin de l'année sur des projets d'unités de traitements des déchets afin de parvenir à l'élimination de l'enfouissement.

 

Protection du littoral

Remplissant au pas de charge un programme fourni de trois jours dans l'extrême-Sud de la Corse, Mme Royal a inauguré à Bonifacio un lotissement de 32 maisons individuelles "en locatif social" labellisées BBC (basse consommation) à haute performance environnementale et une nouvelle station de traitements des eaux usées sur le port de commerce répondant aux normes définies dans la loi sur la transition énergétique. Elle avait auparavant visité sur les falaises de calcaire faisant face à la Sardaigne les équipements du prestigieux golf de Sperone. Ceux-ci permettent de réutiliser les eaux usées pour arroser les parcours de golf, exemple "d'économie circulaire" prônée par la loi de transition énergétique. Mme Royal avait visité vendredi un champ photovoltaïque prés de Bonifacio.

Cette visite a enfin été consacrée à la protection du littoral, notamment au dispositif de surveillance des Bouches de Bonifacio, entre Corse et Sardaigne. Elle a aussi demandé d'accélérer les travaux du projet de parc naturel marin du Cap Corse dans le Nord de l'île, afin que celui-ci aboutisse en 2016, dans le cadre de la préservation et de la mise en valeur de la biodiversité marine.

 

Vous aimerez aussi

Pollution Une baleine retrouvée morte avec 6 kg de plastique dans l’estomac
Environnement 13 conséquences concrètes du réchauffement climatique
Environnement Paris : nouvelle réglementation dans les espaces verts

Ailleurs sur le web

Derniers articles