35 heures : Macron répond à Valls

Emmanuel Macron et Manuel Valls.[CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP]

Après la remise en cause jeudi soir de ce qui semblait être une critique frontale des 35 heures par Emmanuel Macron, Manuel Valls a recadré vendredi son ministre de l’Economie en excluant toute "remise en cause du temps légal de travail et des 35 heures". Emmanuel Macron assure désormais qu'il ne "parlai(t) pas des 35 heures".

 

Emmanuel Macron a assuré, dans une déclaration transmise vendredi à l'AFP, qu'il ne "parlai(t) pas des 35 heures" lorsqu'il a évoqué les "fausses idées" de la gauche jeudi devant l'Université d'été du Medef, affirmant que le travail est "le plus beau combat de la gauche".

"Je ne parlais pas des 35 heures mais du rapport au travail. Il en faut plus, pas moins. C'est le plus beau combat de la gauche, car le travail, c'est le moteur de l'émancipation individuelle", a déclaré M. Macron, alors que son discours devant le Medef a suscité des critiques au sein du PS réuni en université d'été à La Rochelle et une mise au point très ferme de Manuel Valls. 

En déplacement à Châlons-en-Champagne dans le cadre d'une visite d'un centre d'apprentis, le Premier ministre avait déclaré en réponse à son ministre de l'Economie que "les petites phrases" font du "mal à la vie publique". "Les Français n'ont rien à faire avec les polémiques qui tirent vers le passé. (...) Les vrais sujets sont l'emploi et la croissance", avait par ailleurs déclaré Manuel Valls.

 

 

Vous aimerez aussi

35 heures 35 heures : la position d'Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 35 heures : la position de François Fillon
Manuel Valls Comment Valls veut redéfiscaliser les heures supplémentaires

Ailleurs sur le web

Derniers articles