Marine Le Pen en route vers la présidentielle

Marine Le Pen Lors du discours de clôture de l'université d'été du FN 2015, Marine Le Pen s'est très clairement positionnée pour 2017.[Stéphane de Sakutin / AFP/Archives]

Pour clôturer l’université d’été du FN, à Marseille, ce dimanche 6 septembre, Marine Le Pen a prononcé un discours fleuve de plus d’une heure aux accents de campagne présidentielle.

 

Salle survoltée, ambiance meeting de campagne. "Ma-rine présidente ! Ma-rine présidente", ont scandé les quelque 4000 personnes rassemblées au Parc Chanot, à Marseille, ce dimanche 6 septembre, pendant le discours de Marine Le Pen, en clôture de l’université d’été du FN. La présidente du parti a eu beau évoquer les élections régionales des 6 et 13 décembre prochain, prédisant une "fessée électorale" pour le PS et l’UMP, c’est sur les présidentielles qu’elle a clairement mis le cap. "Nous sommes prêts à gouverner, parce que nous nous sommes préparés et que nous nous préparons sans cesse", a-t-elle martelé.

 

 

Au cœur de son discours fleuve de plus d’une heure, l’immigration. "Ce n’est pas une chance, c’est un fardeau !", a-t-elle lancé, dénonçant la "submersion migratoire" que connaît actuellement l’Europe. Un thème cher à son père, exclu récemment du parti. Très attendu, et contrairement à ce qu’il avait laissé entendre, Jean-Marie Le Pen ne s’est finalement pas montré à l’université d’été. Après avoir annoncé la création d’un "rassemblement bleu blanc rouge" samedi, le patriarche a, semble-t-il, préféré jouer la carte de l’apaisement. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles