"Race blanche" : Nadine Morano présente "ses excuses"

L'eurodéputée s'est déclarée "très triste" de son éviction des élections régionales. [THOMAS SAMSON / AFP]

Nadine Morano a assuré jeudi que si des Français avaient été "blessés" par sa déclaration sur la France, "pays de race blanche", elle s'en "excus(ait) auprès d'eux", au lendemain de sa perte de la tête de liste régionale (Les Républicains) en Meurthe-et-Moselle.

 

"Je n'ai pas fait de lettre mais si des Français ont été blessés, je m'en excuse auprès d'eux", a déclaré l'eurodéputée sur TF1, après avoir refusé d'envoyer la lettre d'excuses réclamée par les responsables de son parti LR.

 

Nadine Morano a été écartée mercredi de la liste de son parti pour les élections régionales dans le Grand Est par la Commission nationale des Investitures (CNI). "Je suis très triste (de cette éviction) parce que je crois que dans une démocratie et un parti politique, il doit y avoir un débat et la liberté d'expression", a-t-elle souligné.

Et de poursuivre : "J'ai été profondément choquée. Ma phrase a été manipulée. Quand j'entends Nicolas Sarkozy dire 'La France n'est pas une race', je n'ai jamais dit ça, ça me choque. Lui qui avait pourtant une liberté d'expression... Je crois qu'il fait une faute politique majeure que de dire ça et de ne pas laisser vivre le débat"

 

À suivre aussi

Un soutien pour le moins inattendu de la part de cette ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, qui tacle régulièrement le clan Macron.
Polémique Le surprenant soutien de Nadine Morano à Brigitte Macron après son opération esthétique
Nadine Morano : «Moi je ne suis pas du genre à déserter ma famille politique»
Interview Nadine Morano : «Moi je ne suis pas du genre à déserter ma famille politique»
mur des cons Gilles-William Goldnadel, avocat : «une idée partiale de la justice»

Ailleurs sur le web

Derniers articles