Régionales : les Républicains-UDI distancent le FN et le PS

Les présidents de l'UDI Jean-Christophe Lagarde (2e à d) et de l'UMP Nicolas Sarkozy (4e à g) à Paris le 30 mars 2015 [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives] Les présidents de l'UDI Jean-Christophe Lagarde (2e à d) et de l'UMP Nicolas Sarkozy (4e à g) à Paris le 30 mars 2015 [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Les listes Les Républicains-UDI recueillent 30% des intentions de votes au premier tour des élections régionales, distançant le FN, crédité de 26%, le PS arrivant troisième avec 23%, d'après un sondage Elabe pour le site Atlantico publié samedi.

 

A la question: "si le premier tour des élections régionales avait lieu dimanche prochain, pour laquelle des listes suivantes voteriez-vous ?", 30% des personnes interrogées (+3 par rapport à début octobre) s'orientent vers les listes LR-UDI, devant le FN avec 26% (=) et le PS avec 23% (+0,5). Derrière, aucune autre liste ne dépasse les 10% d'intentions de vote. EELV obtient 8,5% (=), devant le Front de Gauche, à 5% (-1), et le parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, à 3% (=). Aux régionales, une liste peut fusionner avec une autre si elle obtient au moins 5% des suffrages exprimés et se maintenir au second tour si elle fait plus de 10%.

Au total, l'ensemble de la gauche comptabilise 38% (-0,5) des intentions de vote exprimées, devant l'union de la droite et du centre avec 33,5% (+2, en additionnant les listes LR-UDI, MoDem et Debout la France). Le sondage établit un rapport de forces national, qui ne permet pas une analyse des intentions de vote par région. S'agissant de la participation, 40% des personnes interrogées se disent "tout à fait certaines d'aller voter" au premier tour, le 6 décembre.

Sondage réalisé par internet les 13 et 14 octobre auprès d'un échantillon de 972 personnes inscrites sur les listes électorales, lui-même issu d'un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

Vous aimerez aussi

Une étudiante utilise un smartphone sur le campus d'Islamabad le 12 juillet 2018 [Aamir QURESHI / AFP]
Politique Elections au Pakistan : la jeunesse ne s'en laisse plus conter
Un blessé acheminé à l'hôpital, le 13 juillet 2018 à Quetta, après l'attentat suicide qui a frappé une réunion électorale à Mastung, au sud-ouest du Pakistan [BANARAS KHAN / AFP]
Terrorisme Pakistan : au moins 128 morts dans un attentat suicide contre un meeting électoral
Élections Au Pakistan, un transgenre se présente aux élections législatives pour la première fois

Ailleurs sur le web

Derniers articles