Puisseguin : François Hollande promet la "vérité" aux familles des victimes

La chapelle ardente installée le 24 octobre 2015 à Puisseguin dans le foyer municipal au coeur du village [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives] La chapelle ardente installée le 24 octobre 2015 à Puisseguin dans le foyer municipal au coeur du village [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives]

François Hollande a promis mardi "la vérité" aux familles des victimes de l'accident de car de Puisseguin (Gironde).

"Je vous l'assure ici : l'enquête sera menée jusqu'au bout sous l'autorité de la justice. Car laisser le doute s'établir, renoncer à rechercher la vérité, ce serait laisser la place libre à toutes les rumeurs comme à toutes les amertumes. Je m'y refuse", a déclaré le chef de l'Etat lors de l'hommage aux victimes du plus meurtrier accident de la route en France depuis 33 ans.

François Hollande a par ailleurs affrimé que "c'est le pays tout entier (...) qui s'est trouvé bouleversé par cette catastrophe".

Il prononçait son discours à Petit-Palais-et Cornemps, un village de quelque 750 habitants à 7 km de là, l'une des communes des plus endeuillées par le drame lors de la cérémonie d'hommage aux victimes de l'accident de car de Puisseguin, ayant fait 43 morts vendredi dernier.

Silence et recueillement

Avant cela, le chef de l'Etat est arrivé peu après 09H30 à Puisseguin, commune à la sortie de laquelle a eu lieu le drame, accompagné du Premier ministre Manuel Valls, et de plusieurs ministres - Bernard Cazeneuve (Intérieur), Christiane Taubira (Justice), Marisol Touraine (Santé), Alain Vidalies (Transports), Laurence Rossignol (Famille et Personnes âgées).

Dans la chapelle ardente installée depuis vendredi soir dans le foyer municipal au coeur du village, François Hollande a salué dans le silence et le recueillement les familles et proches des victimes, à peu près 160 personnes au total, y compris la famille, venue de l'Orne, du chauffeur du camion et de son fils de trois ans, qui ont péri dans l'accident.

Vous aimerez aussi

Gironde Accident de car à Puisseguin : un réservoir d’essence n’était «pas homologué»
Sécurité routière Baisse de 16,4% du nombre de tués sur les routes en octobre
Drame de Puisseguin Puisseguin : hommages et recueillement, un an après le drame

Ailleurs sur le web

Derniers articles