Réforme constitutionnelle : pas de "référence" à la "binationalité" selon Bruno Le Roux

Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, le 14 décembre 2015 à Paris [ERIC FEFERBERG / AFP/Archives] Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, le 14 décembre 2015 à Paris [ERIC FEFERBERG / AFP/Archives]

La réforme constitutionnelle décidée par François Hollande après les attentats de novembre ne devrait finalement pas comporter de "référence" à "la question de la binationalité", a déclaré lundi Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Il y aura "débat au parlement, modification du texte, et des lois qui vont venir pour dire ensuite au juge la façon dont il met en œuvre la déchéance de nationalité pour les terroristes", a déclaré M. Le Roux sur Europe 1 au sujet de cette réforme critiquée par une partie de la gauche.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles