Le Parlement vote la loi sur la fin de vie

Une infirmière tient la main d'un patient dans une unité de soins palliatifs d'Argenteuil, le 22 juillet 2013 [FRED DUFOUR / AFP/Archives] Une infirmière tient la main d'un patient dans une unité de soins palliatifs d'Argenteuil, le 22 juillet 2013 [FRED DUFOUR / AFP/Archives]

Le Parlement a définitivement adopté mercredi une proposition de loi PS-LR accordant de nouveaux droits aux personnes en fin de vie, plus de dix ans après la loi Leonetti de 2005.

Après un vote à l'Assemblée largement positif dans l'après-midi, le Sénat a voté quasiment à l'unanimité ce texte, qui prévoit notamment un "droit à la sédation profonde et continue" jusqu'au décès pour certaines personnes, et rendra contraignantes les "directives anticipées", par lesquelles chacun pourra stipuler son refus d'un acharnement thérapeutique.

 

Vous aimerez aussi

Fin de vie : les Français plus nombreux à rédiger leurs directives anticipées
Fin de vie Affaire Lambert : le nombre de directives anticipées explose
Fin de vie Affaire Vincent Lambert : comment rédiger ses directives anticipées ?
En état végétatif jugé irréversible, Vincent Lambert doit faire l'objet d'une procédure d'arrêt des traitements de maintien en vie, lundi 20 mai.
Fin de vie Affaire Vincent Lambert : en quoi consiste l'arrêt des traitements de maintien en vie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles