Anne Hidalgo présidente du groupe des plus grandes villes du monde ?

Lors de la Cop21, Anne Hidalgo s'était déjà affichée à la tête d'élus luttant contre le changement climatique. [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

Sa stature internationale se renforce mois après mois. Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, doit annoncer ce lundi matin sa candidature à la présidence du «Cities Climate Leadership Group 40» (C40). 

Ce réseau regroupe 83 des plus grandes villes du monde (quarante il y a dix ans), et a notamment pour objectif de lutter contre le dérèglement climatique. A l’automne, Anne Hidalgo pourrait ainsi succéder à Eduardo Paes, le maire de Rio de Janeiro ainsi qu’à Michael Bloomberg, l’ancien maire de New York, à la tête du «G20 des villes». Ce groupe représente 600 millions de personnes et un quart de l’économie mondiale. Fondé en 2005, il déjà mis en œuvre plus de 10 000 actions en faveur du climat.

A lire aussi : Anne Hidalgo : «La démocratie est fragile»

En décembre dernier, avant la Cop21, Anne Hidalgo décrivait le C40 en des termes élogieux : «ce sont des maires très engagés qui ont décidé de jouer leur rôle de leader sur des territoires stratégiques. Une grande partie des solutions repose sur nos épaules». D’ici à 2020, ces métropoles ont ainsi pour objectif d’économiser 450 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions annuelles de la Grande-Bretagne.

Pour relever ce défi, le C40 va mettre en place un dispositif destiné à financemer des projets d’infrastructures durables. Cette initiative pourrait permettre aux villes  des pays en voie de développement d’accéder  à une enveloppe d’un milliard de dollars.

A l'origine d'une pétition avec plus de 100 000 signatures

Avec sa démarche, Anne Hidalgo veut plus que jamais se poser en leader écologiste mondial. Appuyée par de nombreux autres élus de grandes villes, la maire de Paris avait déjà lancé le mois dernier une pétition, dans laquelle elle dénonce les nouvelles limites d’émissions de diesel prises par l’UE. Elle pourrait même saisir la cour de justice européenne prochainement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles