Robert Ménard estime qu'être Français, c'est être «blanc et catholique»

Robert Ménard a lancé une nouvelle polémique aux relents racistes. [AFP / ARCHIVES]

Robert Ménard a lancé une nouvelle polémique. Invité sur LCI ce lundi matin, le maire de Béziers a affirmé qu'être Français c'est être «Européen, blanc et catholique». 

L'édile, élu en 2014 avec le soutien du Front National, était interrogé sur un tweet controversé qu'il avait publié le 1er septembre, jour de la rentrée scolaire, dans lequel il évoque la théorie d'extrême droite du «grand remplacement», popularisée par l'écrivain Renaud Camus, estimant en creux que sur les photos de classe actuelles dans les écoles on trouvait beaucoup plus d'élèves «non blancs», d'origine africaine ou maghrébine. 

A lire aussi : Les propos de Robert Ménard après les attentats de Bruxelles font polémique

Robert Ménard évoque le nombre de musulmans dans une classe

Robert Ménard, non content d'assumer entièrement ce message posté sur Twitter, en a rajouté une couche en répondant à la journaliste qui lui demandait si être Français c'est être «blanc» que «être Français c'est aussi, comme le disait le général De Gaulle, être Européen, blanc et catholique, bien sûr». Une phrase dont l'authenticité n'a jusqu'à présent jamais pu être vérifiée, et qui n'a été relayée indirectement que par le biographe du général, Alain Peyrefitte, comme l'a souligné Le Monde.

Pour appuyer son propos, Robert Ménard a ensuite évoqué le chiffre de «91% d'enfant musulmans» dans un classe du centre-ville de Béziers

Toutefois, le maire n'explique pas d'où il tient ce chiffre, ni comment il a pu être calculé, les statistiques ethniques étant interdites en France. Robert Ménard a ainsi expliqué qu'il se basait non pas sur «le prénom» mais sur «le visage» pour dire de quelqu'un s'il est musulman ou non, laissant entendre que tous les musulmans sont forcément «arabes». «Je sais que vous n'êtes pas musulmane, a-t-il lancé à la journaliste qui l'interrogeait. C'est drôle, vous n'êtes pas arabe. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise : ça se voit. Ça se voit sur votre visage. Pardon».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles