Débat de la primaire : le savoureux lapsus de Copé

Il a fait rire toute la salle.[Eric FEFERBERG / AFP]

Alors que le débat de la primaire de la droite avait commencé depuis 25 minutes, Jean-François Copé, invité à évoquer son ambition pour 2017 a commis un malheureux lapsus, disant assumer «un gouvernement de choc avec des ministres de gauche».

Le candidat s'est aussitôt ressaisi et a corrigé son propos, arborant un large sourire. Trop tard. Les autres candidats sont restés incrédules, à l'exception de NKM manifestant une franche hilarité. 

Alain Juppé affichait lui une mine réjouie tout comme Nicolas Sarkozy. Les observateurs n’ont pas manqué de relever ce fait anecdotique qui a fait rire les quelques 300 personnes présentes place Wagram pour suivre ce deuxième débat. Et depuis, il fait les délices des internautes.

Alors là le lapsus de Copé qui veut un gouvernement avec "des ministres de gauche" est quand même difficile à analyser. #LaPrimaireLeDebat

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles