Mélenchon refuse à nouveau de participer à la primaire initiée par le PS

Jean-Luc Mélenchon a une nouvelle fois refusé de participer à la primaire de la gauche.[GEORGES GOBET / AFP]

Jean-Luc Mélenchon a une nouvelle fois refusé dimanche de participer à la primaire organisée par le PS les 22 et 29 janvier, au lendemain de l'appel en ce sens du Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis.

«Ce n'est pas la primaire de la gauche, je vous prie de bien vouloir l'admettre. C'est la primaire du parti socialiste. (...) Le parti radical de gauche a son candidat à l'extérieur, le parti EELV a son candidat à l'extérieur, et qui plus est M. (Yannick) Jadot qui était un chaud partisan des primaires. Pourquoi vient-on me demander à moi de rallier cette primaire ? Personne ne peut croire un instant que je vais y aller», a déclaré le candidat de la France insoumise sur France3.

A lire aussi : Les dix mesures du programme de Jean-Luc Mélenchon

«C'est une primaire du parti socialiste»

«On me dit : "vous allez gagner". Si j'ai gagné, il n'y a qu'à venir m'aider tout de suite. Mais, je vais plus loin : je vais aller à une primaire, et puis, supposez que je la gagne, je vais empêcher le parti socialiste d'avoir son propre candidat ? (...) Supposez qu'ils m'élisent ? Ils vont tous devoir faire semblant d'être d'accord avec moi, alors que ça fait 5 ans que je leur dis que leur politique ne peut mener qu'à un désastre», a-t-il ajouté.

«Il n'est pas acceptable que, continuellement, on entende parler de cette primaire comme d'une primaire de la gauche. C'est une primaire du parti socialiste», a conclu l'ancien ministre délégué à l'Education professionnelle de Lionel Jospin.

«Je pense y arriver dans les prochaines semaines»

Interrogé sur sa campagne, M. Mélenchon a assuré avoir désormais 400 promesses de parrainage, sur les 500 requises. «Maintenant que voici le soutien du Parti communiste et de quelques autres formations, je pense y arriver dans les prochaines semaines», a-t-il dit, après la décision du PCF la semaine dernière de soutenir sa campagne sans rejoindre le cadre de la France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon a précisé qu'il verrait «bientôt» le secrétaire national du PCF Pierre Laurent.

M. Cambadélis a appelé samedi Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron à rejoindre la primaire du PS, qu'il a qualifiée de «primaire de la gauche». «Encore une fois, à mon tour, je lance un appel à ceux qui n'ont pas compris aujourd'hui que la modernité c'est que le peuple tranche et non pas de trancher à la place du peuple», a déclaré le numéro un du PS.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles